Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 élévation

élévation

Parcours initiatique Philosophico-Spirituel à travers mes rencontres et lectures liées au paranormal et à l'ésotérisme.


La vie après la vie

Publié par Yann-Erick sur 7 Juin 1985, 20:30pm

Catégories : #Livres - films - TV - web

et  "Lumières nouvelles sur la vie après la vie",  
"La lumière de l'au-delà"

par le Docteur Raymond Moody.

(éditions J'ai lu, collections: new age, aventure secrète / 1990-2005) 

 

Vidéo de 4 minutes.

18 février 2008.
18 février 2008.

18 février 2008.

Commenter cet article

jean-yves 14/04/2011 19:24



Bonjour Yann-Erick,


j'aime beaucoup vos façons de présenter les livres, mi-sérieuse, mi-humoristique...


Au sujet des NDE, expériences de mort approchée, je conseille le livre de Dominique Bromberger, Un aller-retour. Vous pourriez d'ailleurs essayer de le rencontrer. L'intéressant est que ce type
était journaliste à France-Inter et n'avait rien à voir avec le New age ou autre. Il a eu un accident de scooter et c'est tout (c'est déjà pas mal). La NDE qu'il a vécue fut assez dure, loin de
l'image d'Epinal qu'on s'en fait. Les NDE négatives existent mais sont rares. Je suppose que c'est parce que ceux qui les vivent n'ont pas vraiment envie d'en parler... En réalité elles doivent
être plus fréquentes que les positives (avis personnel).


A plus.



Yann-Erick 14/04/2011 20:24



Bonsoir,
Je connais cet homme fort courtois qu'est Dominique Bromberger.
Je dois  saluer son courage à surmonter les séquelles de son terrible accident. Bien qu'il parle de son Expérience de Mort Imminente (NDE, si vous préférez) dans une partie de son
livre, il est loin de tirer la moindre conclusion sur l'au-delà. Sa rigueur journalistique l'empêche sûrement d'aller plus loin.
Bonne nouvelle.
Un excellent DVD sur ce sujet (et avec l'intervention, entre autres, de Raymond Moody) a été réalisé par Sonia Barkallah (S17 Production) et très bientôt mon entretien audio avec elle
sera en ligne à la page "faux Départ" .



Paul COENE 28/04/2009 00:06

Assez curieusement, le suicide est présenté couramment comme un acte répréhensible au point que le défunt se voyait refuser des funérailles à l'église. Il se raconte aussi que des êtres suicidés se comportent comme des âmes en peine, sollicitant en vain le pardon de leurs proches qui outre la douleur de la séparation éprouvent avec angoisse l'idée qu'ils sont directement ou indirectement responsables de cet acte. J'ai peine à croire pourtant que poser un tel acte puisse impliquer une parfaite conscience, une pleine connaissance; ne lit-on pas dans l'Evangile, "vous ne connaissez ni le jour ni l'heure..."n'est-ce finalement pas une des multiples formes de maladie psychique dont nous risquons à des degrés divers de devenir victimes un jour? L'évolution a sensiblement réduit la puissance de nos instincts primaires mais dans certains cas je me demande si nous ne sommes pas soumis à une volonté étrangère à la nôtre ce qui dans une certaine mesure peut nous faire douter que nous sommes "libres" au sens donné à cet adjectif par la morale...

Archives

Articles récents


mon compteur