Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

 élévation

élévation

Parcours initiatique Philosophico-Spirituel à travers mes rencontres et lectures liées au paranormal et à l'ésotérisme.


Précisions sur Daniel Dunglas Home

Publié par Yann-Erick

Merveille des merveilles !

Une réédition de l'un des livres du célèbre médium du milieu du 19ème siècle Daniel Dunglas Home existe chez JMG éditions dans la collection très justement nommé: "Bibliothèque des sciences psychiques" (170 pages, 15€).

Bien que datant de 1883, "La lumière et les ombres du spiritualisme" de Daniel Dunglas Home reste d'une étonnante actualité. A sa lecture, j'ai été admiratif de cet esprit brillant, de son constat sur les charlatans qui décrédibilisent le spiritualisme, de son animosité envers Allan Kardec (cf chapitre 7, "La doctrine d'Allan Kardec", page 77). Je retiens aussi son aversion envers la crédulité humaine et ceux qui l'exploitent. Son chapitre 9 ("Les sceptiques et les preuves" page 97) fait même écho à ce que je vis parfois lors de certaine rencontre pour "élévation" :

Page 105:
"Il y a deux catégories de spiritualistes: ceux qui recherchent la vérité, et ceux qui la déguisent.
Le premier dit à l'incrédule: "voyez, examinez par vous même, et, si la preuve vous est suffisante, croyez."
Le second dit: "Croyez, et lorsque vous nous aurez donné des gages suffisants d'enthousiasme et de crédulité, nous vous admettons à examiner un peu; mais n'allez jamais jusqu'à en exiger d'avantage."
Le premier dit: "Ces phénomènes peuvent être soumis à des conditions d'examen scientifiques."
L'autre dit: "Le jour n'est pas éloigné où, je l'espère, les médiums refuseront à qui que ce soit le droit d'exiger une preuve quelconque de leurs pouvoirs divins."

Un livre majeur donc, qui n'en dit pas vraiment beaucoup sur son auteur si ce n'est qu'il sous-entend qu'il est le meilleur (ou le meilleur... des manipulateurs ?).
Personnellement, je veux croire à sa sincérité pour la cause spiritualiste et à ses capacités médiumniques. Je suis attaché à cet homme enterré si proche de chez moi. Etrange coïncidence. J'ai pour ce personnage une sympathie et admiration inexplicable... scientifiquement (comme la médiumnité ?).

Mais au fait qui était vraiment ce Daniel Dunglas Home ? Pour lui aussi, il y a plus d'ombre que de lumière. En fonction des auteurs (historiens ou non) qui ont "étudié" le cas du médium (entre autres, à effets physiques comme des lévitations), on ne retrouve pas les mêmes informations, les points de vue divergent.

Si, avec juste un siècle et demi de distance, on n'arrive pas à être fidèle à la réalité, que dire des écrits sur d'autres hommes illustres, voire prophètes, encore plus anciens ?
Hélas, plus le temps passe, plus le témoignage humain est sujet à caution: l'oubli ou le rajout d'évènements (ou détails) se faisant inconsciemment déjà au bout de vingt minutes.

Il est grand temps de se pencher sur Monsieur D.D. Home. J'aimerais donc rectifier quelques imprécisions tirant vers l'erreur voire la légende (plus ou moins) dorée le concernant; bref : rester dans le vrai !

Bien entendu, ma recherche (comme tous le reste sur ce blog) est participative et évolutive ("Elévation" serait-il en passe de devenir le wikipédia du New-Age ?)
J'en profite pour remercier, entre autres, Florinette (et la féliciter pour son blog: "Un autre Regard") et aussi féliciter Jean-Michel Grandsire pour sa collection "Bibliothèque des sciences psychiques" et son excellente biographie de D.D. Homme ajoutée à la fin de "La lumière et les ombres du spiritualisme".
Merci aussi à tous ceux qui ont ou vont ajouter ou/et rectifier le texte ci-dessous en m'écrivant à elevati0n@live.fr

Yann-Erick

Petit détail pratique pour ce qui suit:
Ce qui est entre guillemets sont des extraits des ouvrages des auteurs.
Par contre, en
bleu italique, c'est mon écriture: soit pour résumer certains passages, soit pour re-situer les textes dans leur contexte, soit pour laisser des questionnements de ma part.

Bien qu'ayant travaillé longuement sur cette page, je continue encore de collecter toutes informations supplémentaires (les membres de sa famille, même très éloignés sont les bienvenus) sur les quelques mystères restant au sujet du plus grand médium de tous les temps (comme l'écrivent certains) pour, si ce n'est rétablir la Vérité ultime, au moins souligner quelques incohérences et divergences par ces petites interrogations.
Merci pour votre participation passé ou future.

La revue "Parasciences" de septembre 2016 (numéro 102) a annoncé pour octobre 2016 la réédition du livre de Daniel Dunglas Home ("La lumière et les ombres du spiritualisme").

A ce sujet, un texte de l'un des anciens Directeurs de l'Institut Métapsychique International, Robert Tocquet (auteur, entre autres, de "Les pouvoirs secrets de l'homme" et "Les mystères du surnaturel" :) est proposé sur quatre pages. Avec l'aimable autorisation du rédacteur en chef Jean-Michel Grandsire (dont on attend l'annonce de sa canonisation de son vivant) en voici quelques extraits :
Page 63:
"Home n'a jamais été pris en flagrant délit de fraude. L'épisode des Tuileries que les négateurs de la métapsychique colportent encore a été sans aucun doute inventé de toute pièce. Cette fameuse séance en présence de Napoléon III et de l'impératrice Eugénie" qui aurait eu le visage frôlé par l'un des pieds nus de Home (dont ce serait la technique pour faire croire à la présence d'un esprit). "L'impératrice elle-même a formellement démenti l'anecdote."

(Même information écrite par Guy Breton ("Histoires Magiques de l'histoire de France - les grandes figures" Robert Laffont, page 160):
"... On aurait vu le pied du médium se promener sur Eugénie... cette anecdote a été formellement démentie par l 'impératrice. D'ailleurs, Dunglas Home opérait toujours en pleine lumière ... /... Il n'avait pas de comparses. En outre, il n'effectuait ses expériences que dans des appartements étrangers.")
Page 64:
"...Les phénomènes physiques produits par le prodigieux médium anglais: mouvements sans contacts, apparitions de mains ou de fantômes, lévitations, phénomènes d'incombustibilité etc., avaient lieu en pleine lumière .../... Home se plaçait au milieu des assistants et non dans un cabinet spécial ou le sujet échappe plus ou moins complètement au contrôle des expérimentateurs. .../... Personnellement, après avoir lu avec attention la plupart des comptes rendus relatant les expériences de Home, suivi, presque pas à pas, avec ses historiographes ou avec lui-même dans ses livres, les différentes phases de sa vie..../... Nous sommes arrivés à ce dilemme et à cette conclusion: ou bien Home n'était qu'un illusionniste fameux ou c'était un étonnant médium."

Page 65:
"Miné par la phtisie, épuisé par l'exercice de sa médiumnité, la mort le surprend à Paris (16ème) le 21 juin 1886, à l'âge de 53 ans. Home fut déposé à Saint-Germain-en-Laye dans le caveau qui avait déjà reçu son enfant."

Page 66:
" Tout en croyant aux esprits, spirite par conséquent, D.-d. Home estimait, avec juste raison, que les phénomènes physiques médiumniques devait être soumis à l'expérimentation comme tout autre phénomène naturel. On lit dans "Révélations sur ma vie surnaturelle" que des manifestations physiques, telles que le déplacement des meubles, les frappements, l'enlèvement dans l'air ou lévitation, et autres phénomènes semblables" doivent être étudiées "par des savants et philosophes. Pour le moment, ces derniers ont déclaré a priori que de telles choses ne se sont jamais produites, qu'elles sont impossibles et absurdes".../... N'est-elle pas radicalement défectueuse cette philosophie qui proclame l'impossibilité de choses qui se produisent néanmoins...? Oui, le côté physique de ces phénomènes doit être étudié par des hommes de science expérimentale dans le but d'agrandir les idées sur les forces de la matière..."

Questions sur les informations contradictoires de D.D. Home :
(Texte participatif et donc encore en cours de rédaction)

- Quel est le vrai nom du médium, ses origines ?
Pour ma part, Daniel est son prénom, Home son nom, Dunglas ou Douglas n'existe pas, et il est d'origine écossaise.
Jessica Stone ("Phénomènes inexpliqués", page 84. Les éditions Pages Ouvertes) : "...Daniel Douglas Home..."
Idem pour Guy Breton ("Histoires Magiques de l'histoire de France - les grandes figures". Robert Laffont)
René Pérot ("L'effet PK, ou l'action de l'Esprit sur la Matière", page 308. Rombaldi éditeur):
"Né le 20 mars 1833 à Portobello, en Ecosse... / ... Très jeune, il émigra en Amérique du Nord avec sa tante."

Gérard Majax ("Les faiseurs de miracles", pages 151. Michel Lafon):
"... Dunglas Home est écossais de naissance."

Louis Gardy ("Daniel Douglas Home, Le médium. Sa vie et son caractère", page 10. Editions Philman):
"Ses parents descendaient d'anciennes familles écossaises. Dans celle de sa mère - la famille Mac Neill -.../... Home fût adopté dès son bas âge par une tante qui n'avait pas d'enfant et qui l'éleva jusqu'à l'âge de neuf ans... / ... Il était très sensitif d'un tempérament extrêmement nerveux et d'une santé si délicate qu'il semblait destiné à une fin prématurée 
(comme Didier Derlich)

Frank Smyth et Roy Stemman ("Mystères de l'au-delà", page 134. Le livre de Paris/Hachette):
"DD Home né en Ecosse en 1833... Enfant illégitime prétendant être le fils naturel d'Alexandre, dixième comte de Home, il avait été adopté par une tante sans enfant...Home était le plus célèbre médium physique de l'époque Victorienne ... lévitation, matérialisation partielle..." 

Stefano Mayorca ("Médium et médiumnité", page 66-68. Editions de Vecchi):
".. A l'âge de 9 ans, peut-être 14 ans Il rejoint ses parents (présents )avec ses autres enfants en Amérique.../... En 1858 (en Russie) il épousa une filleule de l'empereur. Veuf, il regagna la Grande Bretagne avec son fils en 1862.../... Quelques années plus tard, (à Paris) il épousa en secondes noces Julie de Gloumin, soeur du spirite et parapsychologue Alexandre Aksakof qui avait étudié les pouvoirs de Kate Fox.../ ... Un homme ...doté... de pouvoirs extraordinaires, dont la carrière ne fut jamais entaché de la moindre fraude ou tricherie..."

Jean-Michel Grandsire (Note biographique sur "Ombres et lumières du spiritualisme", P 166) :
" A son baptême, Home s'appelait "Daniel Home", mais à son arrivé en Europe, il change pour "Daniel Dunglas Home", faisant ainsi un lien avec la maison écossaise des Home, dont son père a affirmé faire partie."

 

- Les phénomènes surnaturels (lévitation, matérialisation d'objets et de mains, prophéties, spiritisme, ...) se sont-ils réalisés en pleine lumière ou dans la pénombre ?
René Pérot ("L'effet PK, ou l'action de l'Esprit sur la Matière", page 309. Rombaldi éditeur):
"En 1851, Home produit les premières matérialisations de main; avec lui, les tables lévitent en s'élevant perpendiculairement ou de façon inclinée. En 1855, une guitare est déplacée sans contact, joue et revient à sa place. Des mains tracent des messages."

Gérard Majax ("Les faiseurs de miracles", pages 164. Michel Lafon):
" Home demandait la pénombre "Fermez les rideaux !" ce qui lui permettait de faire manifester les esprits/tour d'illusionniste (lévitation, apparition d'objets et de main, ..) en utilisant la technique du "théâtre noir" avec un assistant tout de noir vêtu et donc invisible pour l'assemblée. Il aurait ainsi été confondu lors d'une séance à Biarritz avec entre autre Napoléon III et sa femme Eugénie... / ... Dunglas fait apparaître une main gantée de soie, on ne la voit pas vraiment mais on la devine dans la pénombre. Eugénie la touche et, un frisson d'effroi, murmure ; - C'est la main de mon père... L'empereur, à son tour, touche cette choses étrange et se contente de constater : - C'est froid ! ... Brusquement un convive soupçonneux remet la lumière. Home est surpris en pleine contorsion. Il a le pied levé en direction du visage de la souveraine !.../... La supercherie apparaît, évidente : le médium possède des chaussures assez larges pour être enlevées facilement, sa chaussette est coupée de manière à laisser dépasser les orteils
(pour faire croire à une main). Home est banni par l'empereur furieux. Ce qui ne l'empêcha pas de continuer dans d'autres pays (Russie, Angleterre, ...) et revenir mourir en France après la chute du second empire (comme il l'avait prédit à l'impératrice).

Blackwood's Magazine du mois de mars 1876 ("La lumière et les ombres du spiritualisme" page 147):
"... Je dois dire que la pièce où nous nous trouvions, depuis le commencement jusqu'à la fin de la séance, resta non pas éclairée seulement mais éclairée à giorno."

Au contraire, d'autres livres (dont ceux de Home lui-même, bien sûr) stipulent que les séances se faisaient en pleine lumière et que jamais il n'a été soupçonné ni démasqué d'une quelconque supercherie.
(Cf. Robert Tocquet, Guy Breton, ... )

 

- Les comptes-rendus des "séances" sont tellement incroyables (voix et informations de l'au-delà, accordéon qui joue tout seul, mains qui apparaissent, lourde table et le médium lui-même qui lévite,...), ressemble tellement à ce qu'on peut voir dans des spectacles de magiciens, que l'on peut se demander si, plutôt que médium, Monsieur Home ne serait pas juste un exceptionnel (et malin) hypnotiseur ? Que tous ces dithyrambiques témoignages de scientifiques et gens de la haute (souvent juste une petite dizaine autour d'une grande table et du médium) ne seraient pas simplement dus à de l'hypnose de groupe? 
Frank Smyth et Roy Stemman ("Les Grands Mystères, Mystères de l'au-delà". Le livre de Paris/Hachette):
Page 134, "Home était le plus célèbre médium physique de l'époque Victorienne ... lévitation, matérialisation partielle..." /... Il opérait en pleine lumière et ne fut jamais convaincu de la moindre supercherie... La seule explication scientifique, ou presque ... c'était que Home utilisait l'hypnose de groupe."
page 240, "Ne pourrait-on penser que (le) désir de croire au surnaturel, joint à la personnalité de Home, a créé une hallucination collective? ... Cependant, la simple masse des preuves en faveur de Home milite contre l'hallucination....Certaines expérience réalisées par (le physicien) Crookes ... le convainquirent de l'existence d'une "nouvelle force" que possédait Home".

Les mystères de l'inconnu, l'invocation des esprits. (éditions Time-Life) Page 42:
"Il fût avancé que le mérite essentiel de Home ne résidait dans ce qu'il faisait, mais dans ce que ses clients pensaient le voir faire. Réputé pour son charisme et son exceptionnel sens de la mise en scène, il savait comme nul autre médium planter un décor ou créer une ambiance. Son auditoire était donc tout disposé à voir ce qu'il espérait et, dans la plupart des cas, voulait voir.
Il n'est pas surprenant que, compte tenu des différences de tempérament, les témoins n'aient pas toujours vu la même choses. Les comptes rendus des séances de Home fourmillent de témoins honnêtes et sensés différant sur les détails." 

 

- Home était-il qu' un escroc ?
Jean Prieur ("Allan Kardec et son époque", page 86. Editions du Rocher):
"Home a manifesté des pouvoirs certains, surtout au début de sa carrière. Ensuite, victime de son succès, il provoqua les phénomènes quand ceux-ci ne se produisaient pas."
Ranky ("Encyclopédie du mystère", page 55. Editions Trajectoire):
"Daniel Dunglas Home avait un sens très aigu de la publicité... / ... Pour assister à ses séances médiumniques il faut répondre à ses propres critères et exigences. La plupart du temps, il exige les noms des invités avant la représentation. Il élimine impitoyablement les sceptiques et les illusionnistes.
(Exactement ce que Home dénonce lui-même dans son livre: "La lumière et les ombres du spiritualisme" page 97:
"Certains spiritualistes disent n'admettre "aucun examen lors d'une séance. Il n'y aura pas de lumière; on n'admettra comme spectateurs que ceux dont la crédulité est connue, dont l'enthousiasme n'est pas feint." ... / ... Ceux qui désirent faire le plus de mal à notre cause n'ont qu'à propager autant que possible de pareilles doctrine, dont l'énormité saute aux yeux.")
Frank Smyth et Roy Stemman ("Les Grands Mystères, Mystères de l'au-delà", page 154. Le livre de Paris/Hachette):
"Un homme de science ... se déclara publiquement prêt à faire une enquête sur le spiritisme. Il s'agissait de Sir William Crookes, l'un des plus grand physiciens du XIXème siècle... / ... Quelles que fussent ses croyances personnelles, Crookes effectua des contrôles scientifiques rigoureux au cours de ses recherches avec le fameux D.D. Home, dont les lévitations et autres phénomènes physiques étaient célèbres dans toute l'Europe. La vérification méticuleuse des réalisations de Home par Crookes ne fournit aucune preuve de supercherie."
Ranky ("Encyclopédie du mystère", page 56. Editions Trajectoire):
"William Crookes est le premier savant à propulser le spiritisme dans l'expérimentation scientifique et personne ne songe à mettre en doute ses protocoles... / ... Il imagine des protocoles d'expérimentation qualifié par lui-même d'imparables. Mais quand on est ignorant des techniques illusionnistes, c'est-à-dire incompétent, ce qui est le cas de Crookes, les pièges les plus simples peuvent fonctionner... / ... Si à l'époque "le tour de magie" n'existait pas officiellement pour expliquer une telle démonstration, Home avait très bien pu l'inventer."

Janvier 2017,
Pour l'une de mes connaissances qui a bien étudié le dossier mais qui ne souhaite pas être nommé, D.D. Home était juste un escroc très habile, utilisant le mentalisme peut-être mais avant tout un escroc travaillant pour sa propre gloire (dont la psychologie a certainement été influencée par le fait d'avoir été abandonné voire revendu par sa mère à sa tante).

 

- Quelle était la religion de D.D. Home ?
René Pérot ("L'effet PK, ou l'action de l'Esprit sur la Matière", page 309. Rombaldi éditeur):
" Après 1850, à New York ... le grand théologien G. Bush,... lui offre de devenir pasteur... / ... En 1856, il se convertit au catholicisme."

Stefano Mayorca ("Médium et médiumnité". Edition de Vecchi)
Page 69: "Son intérêt à l'égard du catholicisme semblait s'accroître, faisant naître en lui le projet de s'enfermer dans un couvent et de fuir les mensonges du monde... / .... A l'époque le Saint-Office (le Vatican) promulgua un décret interdisant toutes les pratiques occultistes divinatoires et médiumniques, considérées comme l'oeuvre du démon."
Page 72: "Bien qu'attiré par la religion, l'appel de sa médiumnité et des esprits s'avéra le plus fort et c'est à cet appel qu'il choisit de répondre."

Jean Prieur ("Allan Kardec et son époque". Editions du Rocher)
Page 82: "La tante, qui avait recueillit enfant Home, était une stricte presbytérienne. Elle fit venir son pasteur pour exorciser son neveu de 17 ans... Sans succès, la tante mit Daniel à la porte."

Jean-Michel Grandsire (Note biographique dans "Ombres et lumières du spiritualisme", P 166):
"En octobre 1871, Home se marie à Julie de Gloumeline... / ... Pour l'épouser, il se convertit à l'orthodoxie."

 

- Après le phénoménal D.D. Home, y-a-t-il eu d'autres médiums aux effets physiques aussi extraordinaires ?
Si oui, lesquels ? Si non, pourquoi ?

Vivianne Perret ("Esprit es-tu là ?". La librairie Vuibert):
"Les soeurs Fox (contemporaines de DD Home) à la fin de leur vie ont avoué (contraintes et forcées ? Ou seulement parce que devenues alcooliques et malheureuses en amour) que les coups frappés n'étaient qu'une vaste supercherie de leur part (bruits provoqués par leur corps).

 

- Pourquoi D.D. Home a-t-il voyagé autant malgré ou à cause de son affection pulmonaire?
Ecosse, USA, Angleterre, Italie, Russie, France...
N'était-ce pas un moyen d'éviter d'être rattrapé par ses détracteurs ?

Les mystères de l'inconnu, l'invocation des esprits. (éditions Time-Life) Page 38:
"En 1855, dit-on, les esprits l'incitèrent à quitter les USA pour se rendre en Angleterre pour sa santé. On se demande pourquoi ils jugèrent sain d'échanger le froid humide du Connecticut contre le froid humide de Londres; peut-être cherchaient-ils un climat plus propice à ses dons ? En Amérique, le spiritisme dégageait un parfum de plébéien; en Angleterre, il était fort prisé de l'aristocratie et de la riche bourgeoisie."

 

- Quelle était sa maladie, en est-il mort ?
Jean Prieur ("L'Europe des médiums et des initiés" Perrin): 
"...phtisie (une forme de  tuberculose)..."
("Allan Kardec et son époque", page 81. Editions du Rocher):
"... A vingt-quatre ans... il souffrait déjà de cette phtisie qui devait l'emporter."

Stefano Mayorca ("Médium et médiumnité", page 68. Edition de Vecchi):
"... une affection pulmonaire..."

Jessica Stone ("Phénomènes inexpliqués", page 84. Les éditions Pages Ouvertes):
"... Tuberculose diagnostiquée à 9 ans dans le Connecticut (USA)..."

Gérard Majax ("Les faiseurs de miracles", pages 164. Michel Lafon):
"..., il meurt en France à l'âge de cinquante-trois ans, miné par une phtisie.../... "
D'autres disent (mais qui ?)... que l'exercice constant de sa médiumnité l'a épuisé".

Jean-Michel Grandsire (Note biographique sur "Ombres et lumières du spiritualisme", P 167) :
"A l'age de 38 ans, Home cesse de faire des séances car sa santé décline et il affirme que ses pouvoirs viennent à lui manquer. Il souffre en effet de plus en plus de la tuberculose. Il meurt le 21 juin 1886 à 53 ans..."

René Pérot ("L'effet PK, ou l'action de l'Esprit sur la Matière", page 311. Rombaldi éditeur):
"En 1883, Home est à Nice où il fête son cinquantenaire. En 1884, il annonce à sa femme sa fin prochaine. En 1886, il est au plus mal, et décède le 21 juin avec un courage qui fit l'admiration de tous."

 

- Ni sa première femme (Alexandrine/Alexandria? de Kroll/de Krall?, morte en Dordogne au château de la Roche le 3 juillet 1862 à Périgueux ?) ni la seconde (Julie de Gloumilin/Gloumin?/loumenine?) ne sont dans le caveau de Saint Germain en Laye? 
Pourquoi "ses" femmes ne sont pas enterrées avec lui et sa fille?

Pourtant la dernière a écrit deux (?) livres au sujet de son mari et pour authentifier ses phénomènes surnaturels. Elle le gardait donc en grande estime.
René Pérot ("L'effet PK, ou l'action de l'Esprit sur la Matière", page 310. Rombaldi éditeur):
"En 1858, Home, malade, se rend à Rome où il se fiance à Mlle de Krall... / ... En 1862, à Périgueux, décès de Mme Home... / ... En 1871, il se rend de nouveau en Russie, et donne des séances devant le Tsar. Il 'y remarie avec la cousine d'Aksakoff."

 

- Que reste-il de sa descendance ?
Robert Toquet parle d'un fils: Grégoire ? obtenu avec sa première femme (cf. parasciences N 102 page 65)
Et Jean-Michel Grandsire le confirme (Note biographique sur "Ombres et lumières du spiritualisme", P 166):

"En 1958, il épouse Alexandria de Kroll, ... / ... Ils ont un fils, Grégoire... / ... En octobre 1871, Home se marie une deuxième et dernière fois à Julie de Gloumeline... / ... Pour l'épouser, il se convertit à l'orthodoxie.
D'où le texte (restant à traduire) au dos de la croix sur sa tombe:

 

Livres de (et sur) Daniel Dunglas Home:

"Incidents of My life" autobiographie de D.D. Home (qu'il a dicté ? de son vivant ?) 
et traduite par "Révélations sur ma vie surnaturelle" Librairie Galignani. Paris. Puis aux aux éditions Philman ?

"Lights and Shadows of Spiritualism" de D. D. Home
traduit par "La lumière et les ombres du spiritualisme" de Daniel Dunglas Home. JMG éditions (Bibliothèque des scienes psychiques).

Selon Louis Gardy ("Daniel Douglas Home, Le médium. Sa vie et son caractère", page 7. Editions Philman): 
Page 7:

"Ces deux ouvrages ayant été publiés de son vivant "
Page 8: 
"Sa veuve, Mme Dunglas Home (seconde femme du médium) a publié une biographie complète en deux volumes :"D.D. Home is life and mission" en 1888 et en 1889 "The gift of D.D. Home".

Quelques lectures supplémentaires :

Deux extraits de "Le troisième oeil" (éditions Gallimard)
livre lié à l'exposition "La photographie et l'occulte"
à Paris en novembre 2004 - février 2005.

 

1/ "La dialectique des spectres"
La photographie spirite entre récréation et conviction
Par Clément Chéroux
Page 47: Le chimiste et physicien William Crookes soumet à l'analyse scientifique les pouvoirs de Daniel Dunglas Home à l'aide de balances, galvanomètres, dynamomètres et autres outils de mesure. Crookes pense que si les témoins oculaires sont susceptibles d'être suggestionnés par le médium, les instruments, eux, ne pourront être induits en erreur. Ces dispositifs techniques sont donc à la fois les garants de l'authenticité des phénomènes en même temps qu'ils permettent de les transformer en données quantifiables..../... Pierre Gaëtan Leymarie, le successeur de Kardec à la direction de la Revue Spirite, est particulièrement intéressé par les expérimentations de Crookes. En 1874, c'est lui qui édite la traduction française des comptes-rendus des séances avec Home../... A l'orée des années 1870, les usages effectifs de la photographie dans les protocoles scientifiques sont encore rares.

 

2/ " L'adaptation réciproque de l'optique et des phénomènes"
L'enregistrement photographique des matérialisations
Par Andreas Fischer
Page 172 : "William Crookes avait mis en évidence, à l'aide de divers appareils de mesure, l'existence d'une force psychique ("psychic force") capable de déplacer des objets à distance, c'est-à-dire sans contact. À l'occasion de ses expériences, il avait, à diverses reprises, observé des "formes fantomatiques" qui prenaient tantôt l'apparence d'une "main lumineuse" tantôt celle d'une "silhouette sombre, ombrageuse et à moitié translucide".
Page 174 :  "En 1916, après la mort de sa femme, Crookes se rendit chez William Hope qui réalisait, dans son studio, des photographies spirites. Sur son portrait pris ce jour même apparu l'esprit de sa femme. Cette photographie ne pouvait, selon Crookes résulter d'un trucage, car il avait apporté sa propre plaque, l'avait mise dans l'appareil, avait surveillé la prise de vue et l'avait lui-même développée. Il en conclut qu'il s'agissait bien cette fois-ci de la "preuve absolue de la survivance".

Quand on voit la photo originale de la femme de Crookes présentée page 174, cela donne plutôt l'apparence d'un montage grossier (peinture sur le cliché);  on peut se questionner sur l'aptitude des scientifiques vis-à-vis de cette nouvelle invention : la photographie.  Cette photo donne quand même l'impression d'un gros trucage pour le coup. Crookes aussi scientifique qu'il soit s'est peut-être fait avoir (comme Conan Doyle avec ses photos de fée). Reste à espérer qu'il n en a pas été de même tout le long de ses études auprès des médiums. Quand on peut voir comment Sir Connan Doyle s'est "emballé" sur de grossiers montages de photo de fée et comment Crookes est persuadé de l'authenticité de clichés avec le visage de sa femme en surimpression. Il y a de quoi avoir de gros doutes non pas sur le sérieux et l'honnêteté  mais simplement qu'il se soit fait avoir par des petits plus malins qu'eux.Pour moi le doute subsiste.
NB :  il est à noter que à part quelques portraits, on ne voit aucune photo des séances d'Home. La photographie était certes balbutiante au milieu du 19ème siècle mais cela n'a pas empêché d'autres médiums surtout aux USA de laisser des traces de leur "talent".

Un extrait de "Les mystères de l'inconnu, l'invocation des esprits" 
(éditions Time-Life) Page 37:
"On en sait à la fois beaucoup et peu sur Daniel Dunglas Home. Ses nombreux détracteurs soutenaient que c'était un parfait imposteur, un illusionniste au magnétisme extraordinaire ayant réussi à déjouer toute détection. Ses partisans tout aussi nombreux voyaient en lui un être surnaturel selon des témoins dignes de foi, sa seule présence pouvait secouer une pièce comme sous l'effet d'un séisme. Sur son ordre, des tables flottaient en l'air comme en apesanteur. L'homme pouvait léviter, allonger son corps à volonté et plonger son visage dans la braise sans aucun dommage. Sa tête paraissait entourée d'un halo de flammes, et son pouvoir matérialisait totalement les esprits. C'est du moins ce que prétendaient ses partisans. En fait, s'il ne communiquait pas réellement avec l'Au-delà comme il le prétendait, il réalisait certes des tours de passe-passe inégalés,tant avant qu'après lui. Dans l'univers des médiums, Daniel Dunglas Home fut indiscutablement un géant parmi les pygmées.
Quels que fussent ses autres talents, Home avait le chic pour changer de personnalité. Il semble, par exemple, que ce nom n'ait pas été le sien. Il était né en 1833 à Currie, à quelques kilomètres au sud-est d'Édimbourg. Selon l'auteur britannique Trégor H. Hall, qui prit la peine de vérifier son état civil, le médium s'appelait Daniel Home, et non Dunglas, prénom probablement ajouté pour se fabriquer une ascendance titrée. Dunglas figure en effet parmi les prénoms donnés en Écosse aux comtes de Home, et le médium soutenait que son père était le bâtard du dixième comte du nom. Cette thèse, en réalité, ne repose sur rien.
Il acquit rapidement une réputation essentiellement fondée sur ses talents de voyant et guérisseur.

Et il continua à profiter  de l'hospitalité et de la générosité de ses fidèles, menant un train de vie quasi princier, digne de ses relations avec  les esprits. En 20 ans de carrière, jamais le médium ne fit payer une séance."

Un extrait d' "Histoires Magiques de l'histoire de France-Les grandes figures" (Robert Laffont)
Daniel Dunglas Home par Guy Breton. Page 161:
" le grand physicien chimiste anglais sir Williams Crookes qui est lucide à la nature des rayons cathodiques insista à de nombreuses séances de matérialisation organisées par Home est conclu qu'il n'y avait aucune fraude. Home était charmant mais imprévisible. Un jour, quelqu'un entra dans son bureau sans frapper et demeura saisie de voir Home flotter à un mètre cinquante du sol gêné d'avoir été surpris en état de lévitation. Il bredouilla des excuses et est redescendu rapidement sur le tapis. Ses lévitations sont d'ailleurs demeurées célèbres, le comte Alexis Tolstoï qui fut témoin d'un de ces phénomènes écrit :"Home fut enlevé de sa chaise et je lui pris les pieds pendant qu'il flottait au-dessus de nos têtes." Une autre fois dans un salon londonien, Home s'éleva devant 15 personnes et dessina au fusain des arabesques sur le plafond, arabesques que la maîtresse de maison s'est bien gardée d'effacer et qui existent toujours.

Peut-on les voir encore ? Qui connaît l'adresse exacte ?
Y-a-t-il une photo ?

- Photos de la tombe du médium Home:
(Cette tombe n'est pas répertoriée dans l'ordinateur du gardien du cimetière.)

Rien ne précise qu'il était médium. il est enterré dans le même caveau que sa fille ?

D'après Robert Tocquet (cf. Parasciences N 102, page 66)

il est inscrit:
"Sur la croix de marbre blanc qui se dresse au-dessus de son tombeau, on lit cette épitaphe :

Daniel-Dunglas Home,
né à la vie terrestre près d'Édimbourg (Écosse)
le 20 mars 1833.
Né à la vie spirituelle le 21 juin 1886.
A un autre de discerner les esprits
(I. Corinthiens, ch. 12, v. 10)"

Une fontaine monumentale, érigée à Édimbourg par sa seconde femme (et détruite depuis. Cf. Guy Breton) porte cette simple inscription :

"D.-D. Home
né le 20 mars 1833.
Passé à une autre vie
le 21 juin 1886."

Quelques questions supplémentaires :

- Pourquoi D.D. Home a-t-il été enterré à Saint-Germain-en-Laye ?

- A-t-on eu de ses nouvelles post-mortem ? Sa Femme n'a pas été voir d'autres médiums pour le contacter ? Pas d'apparition ?

Couvertures de quelques livres de Daniel Dunglas Home et à son sujet:

 

 

 

 

 

 

Précisions sur Daniel Dunglas Home
Précisions sur Daniel Dunglas Home

Archives

Articles récents


mon compteur