Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 élévation

élévation

Parcours initiatique Philosophico-Spirituel à travers mes rencontres et lectures liées au paranormal et à l'ésotérisme.


Laurène Baldassara

Publié par Yann-Erick sur 30 Mars 2018, 00:50am

Voyante, médium, Lithothérapeute, Maître enseignant de reiki...

Vidéo d'1H10
en deux parties.

Première partie - Durée : 30 minutes.

Seconde partie - Durée : 42 minutes.

"Rencontres" Méditation guidée,
livre-CD de Laurène Baldassara
(en librairie depuis le 11 mai 2018)

Il s’agit de méditations que Laurène Baldassara a enregistrées. Elle les a reçues par canalisation et testées durant des années avec des groupes. Dans ce livre-ce il s’agit uniquement de méditations permettant de se connecter a son ange gardien, ses guides, .... elles sont accessibles à tous, même aux débutants !

Plus d'Infos :

- Prière d'un Maître reçue par canalisation par Laurène Baldassara (citée lors de notre entretien vidéo) :

Prière pour élever vos vibrations.

A vous, êtres de lumière qui m’entourez,
Que votre lumière élève mes vibrations et allège la souffrance dans mon cœur,
Qu’elle assèche mes larmes, qu’elle fasse disparaître les pensées qui me nuisent et me tourmentent.
En ce jour, en cet instant, acceptez s’il vous plait d’être présents à mes côtés,
et d’envoyer vers moi vos bonnes ondes positives,
Car, grâce à elles, je pourrais alors m’élever et connaître l’apaisement et le bonheur intérieur.
Que ma prière vous soit portée, en cet instant et par la grâce des êtres spirituels bienveillants qui veillent sur moi.

Amen

- A propos de prière, voici ce qu'en pense Maurice Maeterlinck dans son livre "L'ombre des ailes" (pages 249-253) :

La prière

N’est-ce pas faire injure à Dieu que de lui demander quelque chose dans nos prières ? N’est-ce pas lui signifier qu’il ne sait plus ce que nous sommes et ce qui nous est nécessaire ? N’est-ce pas le rappeler à l’ordre, lui faire entendre qu’il est injuste ou inattentif et ignore ce que nous méritons ? N’est-ce pas quémander un passe-droit, l’inviter à éluder ou à enfreindre en notre faveur les lois éternelles qu’il a établies ? N’est-ce pas implicitement lui reprocher ce qu’il fait pour ceux qui, à notre avis, ne nous valent pas ? N’est-ce pas le traiter comme un enfant que de croire qu’à force de l’importuner nous finirons par obtenir ce qu’il ne voulait pas nous accorder ?
La plupart des prières ne sont que des radotages de la piété. Les dévots se jettent d’abord à plat ventre devant leur Dieu, comme des débiteurs insolvables, puis se dressent tout d’un coup, comme des créanciers exigeants et hargneux. Sous sa fausse humilité rien n’est plus insolent qu’un homme pieux.
Prenons garde à nos prières. Elles dévoilent à Dieu ce que nous pensons ; et lui révèlent ce qu’il est au fond de votre âme.
Dites-moi ce que vous dites, ce que vous demandez à votre Dieu ; et je vous dirai ce qu’il est et ce que vous êtes.
La prière est trop souvent basse. La seule qui ne soit pas vile, la seule qui soit digne de Celui-qui-se-Cache, c’est une pensée qui cherche à le comprendre.
Vous me direz que prier ce n’est pas seulement demander quelque chose, mais aussi louer Dieu, l’admirer, l’adorer, le remercier, s’humilier devant lui. Il est vrai ; mais si vous ne le faites qu’en récitant les vaines formules de vos bréviaires, de vos psautiers, de vos chapelets, vous le traitez comme vous n’oseriez pas traiter un homme intelligent. Adorez-le en le plaçant au sommet de votre pensée, cherchez-le sans espoir, dans l’inconnu, vous vous rapprocherez de la véritable prière, la seule qui soit permise à l’homme de bonne volonté.
Parfois il arrive qu’une prière semble miraculeusement exaucée. Mais c’est toujours nous qui l’exauçons, parce que c’est nous-mêmes que nous prions quand nous prions notre Dieu. Il y a en nous des puissances qui sont plus puissantes que nous.
Tout ce que nous donnons à Dieu, c’est à nous que nous l’offrons. Nous avons tout, nous sommes tout ce que nous ne savons pas encore, outre tout ce que nous ne saurons jamais.

Maurice Maeterlinck

18 août 2017.
18 août 2017.
18 août 2017.
18 août 2017.
18 août 2017.
18 août 2017.
18 août 2017.
18 août 2017.
18 août 2017.
18 août 2017.
18 août 2017.
18 août 2017.
18 août 2017.
18 août 2017.
18 août 2017.
18 août 2017.
18 août 2017.
18 août 2017.
18 août 2017.
18 août 2017.
18 août 2017.
18 août 2017.
18 août 2017.
18 août 2017.
18 août 2017.
18 août 2017.
18 août 2017.
18 août 2017.
18 août 2017.
18 août 2017.
18 août 2017.
18 août 2017.

18 août 2017.

Commenter cet article

C
Encore une médium qui nous ressort la Réincarnation...enfin, ses théories me laissent plutôt dubitatives, pas tr_ès convaincue par la crédibilité de cette personne ...Y'a t'il un médium pour aller à l'encontre de ces conceptions et tenir un autre discours ? (je crois que de rares oui...)Quand aux guides qui transmettent des messages en salle pour l'Humanité, bon, après chacun se fait sa propre idée !
Répondre
A
On met donc au placard (de sa conscience) le Prince de ce monde (Lucifer/satan) et son armée d'anges déchus (démons) ? C'est donc leur ouvrir grande la porte... que de ne pas prendre en compte cette guerre spirituelle/surnaturelle qui se déroule là-haut et ici-bas : la chute de Lucifer qui fait en sorte de faire chuter un maximum d'âmes humaines avec lui.... et à notre époque, il en récolte un maximum.... Pourquoi évincer cette notion de bien et de mal, alors que la Bible nous parle clairement des démons et de leur influence ici-bas sur les âmes humaines. Jésus-Christ ne chassait-il pas les démons ? Si ces entités sont neutres, pourquoi les chassait-il et pourquoi les Écritures nous mettent en garde contre elles ? Est-ce de la foutaise moyen-âgeuse ? Il n'y a que les Gnostiques (lucifériens revendiqués ou non) pour relativiser cette notion de bien et de mal, avec leur cohorte de "développements personnels" divers et variés visant à trouver leur "Moi Divin" (se prendre pour de petits dieux) tout en bannissant (non serviam) Dieu/Jésus-Christ notre Sauveur, ou le reléguant à un simple "maître ascensionné" comme les autres. Bref, la tambouille spirituelle nouille-âge..... On peux comprendre que lorsque l'on s'engage dans des activités de médiumnité, voyance, Reiki, etc... mieux vaut éclipser de sa conscience ces notions d'anges déchus/démons, qui ont le pouvoir et la grande intelligence de tromper le monde en se déguisant en anges de lumière.... n'appelle-t-on pas leur chef le porteur de lumière ? Lucifer, le serpent, apportant "l'émancipation" à l'humanité est aussi le séducteur en chef. Soit on travaille avec lui en conscience, soit on reste dans le déni concernant cette réalité. Les véritables satanistes rigolent lorsqu'on leur parle de "magie blanche" ou "magie noire", car il s'agit de la même source. La question est donc de savoir si on prend un risque à tremper le bout des doigts dans cette source ? Beaucoup y ayant laissé des plumes vous répondront que oui.... Nier la réalité du combat spirituel en cours est un grand danger, car ne dit-on pas que "la plus grande ruse du diable est d'avoir fait croire qu'il n'existait pas"..... À bon entendeur !
Répondre

Archives

Articles récents