Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

 élévation

élévation

Parcours initiatique Philosophico-Spirituel à travers mes rencontres et lectures liées au paranormal et à l'ésotérisme.


5/ Revue de presse

Catégories : #infos, #archive

Au fil des journaux et autres...
Voici une sélection de ce que j'estime intéressant de noter:
(ni commentaire ni cautionnement de ma part pour ce qui suit)

Le Figaro (19-20 novembre 2016), page 17.
"Quand la sagesse vient à Zep(par Astrid de Larminat).
"La religion pose des questions qui méritent d'être posées; elle met en doute les valeurs de notre société. Elle dit qu'il y a peut-être autre chose qui nous appelle, quelque chose qui serait à notre origine et nous rassemblerait. J'aime cette idée-là."
"Notre culture nous apprend à n'avoir besoin de personne. A vouloir et à gagner ce qu'on veut obtenir. La vie spirituelle enseigne à recevoir. C'est d'ailleurs un mantra des chartreux: qu'ai-je que je n'ai reçu. Et si je l'ai reçu, pourquoi m'en enorgueillir."
"Quand on est moine, on croit qu'on fait partie de quelque chose de beaucoup plus grand que soit. On n'est plus focalisé sur soi. Ca libère de la dictature du bonheur et de l'épanouissement dans laquelle nous vivons et qui est très oppressante."

 

Paris Match N° 3510 (25 août 2016).
Salman Rushdie, page 9.
Francois Lestavel: "En Amérique, Dieu tient une place prépondérante. Ca ne vous semble pas étrange ? Vous n'avez jamais caché votre athéisme alors que vous vivez à New York..."
Salman Rushdie: "C'est sûr. Tous les hommes politiques doivent proclamer leur croyance en Dieu, la pire position en Amérique étant de s'affirmer athée. Ce serait plus acceptable de se proclamer nazi..."

Paris Match N° 3506 (28 juillet 2016). Jean-Claude Carrière, page 106.
"Je suis complètement athée. Pour moi, la vie est un phénomène biologique, nous sommes des mammifères. Cela n'a aucun sens d'imaginer que Dieu nous a créés. Pourquoi nous aurait-Il faits ainsi ?"

Le Point N° 2273 (31 mars 2016).
Jo Nesbo (auteur norvégien de thriller), page 96.
"Je ne crois en aucun dieu. Mais je suis fasciné par l(insistance avec laquelle l'homme croit en quelque chose qui, selon toute logique, est impossible à croire. C'est un besoins émotionnel universel. En cela, la foi se rapproche de l'amour. Auquel je crois d'avantage. Les deux partagent une même part de mystère et de poésie. Puis une certaine beauté. Les gens sont prêts à tout sacrifier par amour."

"Modigliani sans légende" (par Michel Schneider).
"Lorsqu'on lui demanda un jour pourquoi ces yeux parfois vides comme ceux des aveugles, souvent l'un fermé,toujours simples taches de bleu-gris, à la pupille indistincte, Modigliani répondit: "Parce que, ainsi, ils sont tournés vers l'intérieur."


 

Le Point N°2233 (25 juin 2015).
Lech Walesa (Prix Nobel de la paix, ancien Président de la République de Pologne):
"J'ai été élevé d'une manière simple, avec des valeurs solides, dans le religion. Je n'ai jamais rien fait pour la gloire ou pour être payé. J'attends d'être jugé dans l'au-delà."

Air France Magazine N°211 (novembre 2014). Ici et Ailleurs.
Exemple de la relativité du temps par le chef d'orchestre David Randolph des opéras wagnériens:
"Un opéra commence à 6h. Trois heures plus tard, on regarde sa montre... il est déjà 6h20 !"

Le Point N°2199 (6 novembre 2014). L'ébriété du hasard, page 108.
"Tout est déterminé par des forces sur lesquelles nous n'exerçons aucun contrôle, disait Einstein. Cela vaut pour l'insecte autant que pour l'étoile. Les êtres humains, les légumes, la poussière cosmique - nous dansons tous au son d'une musique mystérieuse, jouée à distance par un flûtiste invisible."

 

Le Point N°2195 (9 octobre 2014). Non aux abattages rituels, page 75.
Extrait de "L'animal est une personne" de Franz-Olivier Giesbert:
"Ni le judaïsme ni l'islam, fut-ce dans leur version intégriste, ne cherchent par essence à faire souffrir les animaux. ... / ... En son temps, le Prophète (Mahomet) réclamait de l' "humanité" pour les animaux et, tout au long de sa vie, il a fait preuve d'une grande tolérance en matière d'alimentation."

 

L'Express N°3278 (30 avril 2014), page 17
Richard Dawkins "Mais pourquoi faudrait-il un sens à l'univers?"
Toutes les espèces sont issues d'une seule et même forme de vie et se transforment, peu à peu, en vertu d'une sélection naturelle qui profite au plus fort.
Pour Darwin, l'individu qui survit est le plus "apte", sa descendance hérite de ses traits les plus forts.
Le corps n'est qu'une machine de survie pour nos gènes, et une fois qu'ils ont été transmis, il meurt ! si un gène vous fait mourir quand vous êtes jeunes, il ne sera jamais transmis.
Le créationnisme islamique est un véritable danger (cf: "l 'Atlas de la Création", écrit par un musulman, Adnan Oktar). Dans les pays pauvres, on note une plus grande propension à se tourner vers les forces extérieures au monde réel, l'irrationnel, donc les religions et les superstitions. les Etats américains où l'on trouve le plus de pauvres sont aussi les plus religieux.
.../... Einstein utlisait le mot "Dieu" en métaphore, pour exprimer le mystère, tout ce que l'on ne comprend pas de l'Univers. Mais il répétait qu'il ne croyait pas en un Dieu personnel.
De toutes les oeuvres de fiction, le Dieu de la Bible est le personnage le plus déplaisant: jaloux et fier de l'être, impitoyable, misogyne et infanticide.
.../... Chacun a le droit de croire en ce qui le rend heureux. Mais on ne doit pas faire d'une opinion un fait. L'homme a toujours cherché des réponses à ses questions existentielles, cru en ce qu'il a eu envie de croire. Si vous êtes trop réaliste, vous devenez trop conscient de l'absurde, et vous vous demandez à quoi bon la vie.
.../... Mais pourquoi faudrait-il un sens à l'Univers ? Faut-il donc être si présomptueux pour penser que nous, les hommes, sommes si importants, à l'échelle de l'infiniment grand, pour que quelqu'un se préocupe du sens de notre vie ?
Où trouvez-vous du réconfort, quand vous en avez besoin ?
Dans l'amour, la magnificence de l'Univers et le fait de me sentir partie de ce tout.
 

Le point N°2165 (13 mars 2014). Les paranoïaques sont dans l'assiette, page 75.
Jean-Michel Cohennutritionniste:
"La force du pouvoir de suggestion suffit à traiter leurs symptomes."

Courrier International  N°1184 (11-17 juillet 2013), page 50.

Lucien de Samosate (120-180 après JC) connaissait le paradoxe d'Epiménide de Cnossos, qui proclamait que "les Crétois sont toujours menteurs" (hors, Cnossos était de Crète) - s'il dit la vérité, alors il ment, mais s'il ment, c'est la preuve qu'il dit la vérité. De même, en intitulant son récit "l'Histoire véritable", il fait référence à l'un des paradoxes essentiels de la philosophie et à son incapacité à prouver totalement ce qu'elle avance.
.../... Problème de l'autorité du narrateur .../... Il déclare: "Car n'y aurait-il dans mon livre, pour toute vérité, que l'aveu de mon mensonge, il me semble que j'échapperais au reproche adressé par moi aux autres narrateurs,en convenant que je ne dis pas un seul mot vrai." du point de vue de l'auteur, il s'agit d'une oeuvre de fiction, mais du point de vue du narrateur, tout est vrai.
(Comme l'écrivait Boris vian dans sa préface de l'Ecume des jours: "Cette histoire est vraie puisque je l'ai inventée d'un bout à l'autre.")

 

Courrier International  N°1182 (27 juin-3 juillet 2013), page 53.
"Au Kenya, lors d'un récent match (de foot), le Tusker FC et l'AFC Léopards ont refusé d'utiliser leurs vestiaires respectifs. Chaque équipe pensait que l'autre avait envouté les lieux. .../...
Certains clubs alloueraient une partie de leur budget à l' "aide surnaturelle" .../... les team doctors, loueraient des cadavres à la morgue pour purifier le terrain, apportant ceux-ci sur le stade la veille des matchs. .../...
On dit qu'un entraineur connu .../... force souvent ses joueurs à porter des vêtements trempés dans de l'urine "traitée" la nuit précédente. .../...
Les sortilèges ont leurs limites, comme en témoigne le sort funeste du Nigérian Ashi Terfa. Ce sorcier est mort sous le tir d'un client qui testait le talisman pare-balle que le guérisseur lui avait préparé .../... L'homme avait noué le gri-gri autour de son cou et sommé de lui tirer dessus pour démontrer son efficacité."
 

L'Express N°3210 (9 janvier 2013), page 10 et 13.
Yasmina Reza (propos recueillis par Christophe Barbier):
"La brise qui dispersera nos cendres n'est-elle pas le détail le plus important de notre destin ?
Dans nos cultures occidentales, l'incinération n'a rien de sacré, elle est sinistre. Mais la cendre, c'est léger, cela ne pèse pas, ca va rejoindre un cours éternel des choses.
A la fin fin de la rédaction de mon livre "Heureux les heureux", j'ai dû incinérer quelqu'un de proche. Souvent l'écriture rejoint ainsi la vie, dans une sorte de prophétie. On ne sait si le texte est prémonitoire ou si quelque choses existe déjà, qui vient s'emparer de votre inspiration. Cela m'a appris à être prudente avec l'écriture."

Courrier International N°1137 (16-22 août 2012), page 47.
"Le philosophe John Martin Fischer a reçu 5 millions de dollars (4 millions d'euros) de la John Templeton Foundation de philadelphie pour plancher sur l'au-delà. Une grande partie des fonds sera consacrée à l'étude des expériences de mort imminente (EMI) dans les différentes cultures... Les Occidentaux (...) décrivent souvent un tunnel au fond duquel brille une vive lumière. Les japonais, eux, ont plutôt tendance à évoquer un jardin."

 

"Les perles des femmes" David Abiker, éd. Jean-Claude Gawsewitch (mars 2012), page 56.
Madame de Tencin, femme de lettres, 1682-1749 : "A la façon dont il nous a traitées, on voit bien que Dieu est un homme!"
Soeur Emmanuelle, 1908-2008 : "Je reste persuadée que ce qu'on nomme "les péchés de la chair" sont les moins graves aux yeux de Dieu."   

 

La Vie (23 février 2012), page 25.
Vous croyez aux "forces de l'esprit" de François Mitterrand?
Jean-Luc Mélenchon: "Evidemment! Sa présence rayonne encore en moi. Chacun a un tribunal de sa conscience où se trouvent les êtres qu'il a aimés et qui ne sont plus là."
 

Femme actuelle N° 1429 (13 février 2012), page 68.
Interview par Xavier Privat de Laurence Ferrari :
"- Certaines personnes doutent de leur foi face à l'horreur du monde. Et vous ?
- Au contraire. Je suis croyante. C'est dans la foi et dans la prière qu'on puise la force et le recul nécessaires sur les évènements."

 

"En avant, route !" Alix de Saint-André. Editions Folio, page 236.
"C'est quoi cette connerie de Trinité ?
- Dieu n'est pas un vieux barbu sur son nuage, il est partout,  en trois dimensions. Regarde autour de nous, l'horizon immense, la nature, c'est Dieu le Père. Toi, moi, les pèlerins, c'est Dieu le Fils, frère de tous les hommes, habitant dans tous les hommes. Et la voix de ta conscience, le Dieu intérieur, c'est le Saint-Esprit."

 

Le Petit Larousse Illustré 2012, page 1053 et 1055,
Le surréalisme et à la page suivante Le symbolisme.
Le surréalisme:
Mouvement d'entre-deux guerres, le surréalisme ne veut pas seulement construire une nouvelle littérature ou un nouvel art, mais révolutionner la vie. Les cadres de pensées sclérosants doivent être supprimés: place à la liberté, celle qui fait voler en éclats les oppositions traditionnelles entre réel et imaginaire, esprit et matière, conscient et inconscient, rationnel et irrationnel. Pour saisir le monde, les surréaliste font appel à l'expérimentation: écriture automatique, sommeil hypnotique, "hasard objectif". Le résultat fait surgir l'étonnante richesse de l'inconscient, masquée jusque-là par le rationalisme qui sévit en Occident depuis le Renaissance.
Le Symbolisme:
En matière artistique aussi bien que poétique, le symbolisme peut être considéré comme un approfondissement du romantisme. La tentative de cerner ce qu'il y a d'insondable dans les états d'âme, de porter sur la scène l'indicible et même l'invisible, plus généralement de donner le pas au fantasme sur le réel et au rêve sur le quotidien, enfin de consacrer l'idée aux dépens de la matière, tout cela (qui apparaissait déjà chez le romantique C.D. Friedrich, par exemple) constitue le terreau de la création symboliste.

 

Le Petit Larousse de l'Histoire de l'Art, page 218,
Gustave Moreau : "Je ne crois ni à ce que je touche, ni à ce que je vois, mais uniquement à ce que je sens...Mon sentiment intérieur seul me paraît éternel et incontestablement certain."

 

Tout le monde en a parlé (3 novembre 2011), Thierry Ardisson interview Pierrette Brès
T.A.: ...Une nuit, Jésus Christ est devant vous !
P.B. : ...J'ai été réveillée brusquement par une présence, donc je me suis assise sur le lit. Il était devant moi...
T.A. : ... La lumière sortait de Lui.
P.B. : Oui, c'était une lumière de toutes les couleurs, des particules de lumière comme on voit sur la rosée, qui émanaient comme ça, de Lui, qui le rendaient radieux, vraiment... et j'ai tout de suite compris que c'était Jésus ! Tout de suite. Il m'a parlé avec trois langages : par télépathie, avec le regard et avec le sourire. C'était fabuleux. Parce que je recevais tout ça en moi et que j'avais l'impression d'être immergée dans sa lumière... De respirer, de renaître. Il m'a dit :" Maintenant, tu es pardonnée, il faut que tu retournes dans ton pays. Tu seras l'un des flambeaux de la foi." Puis plein d'autres choses... Im m'a donné une force inouïe. Il m'a dit : "Je serais toujours près de toi et en toi, tu n'auras plus jamais peur." Et ça continue encore aujourd'hui...J'étais dans un état second... une joie incroyable, je n'ai jamais ressent, depuis, un bonheur aussi intense.. j'étais comme sur un petit nuage. Et puis, ça s'est estompé, parce qu'on ne peut pas rester ainsi toute sa vie. Mais, en même temps, il reste l'essentiel, c'est d'avoir rencontré Jésus, d'avoir foi en lui. Mais du coup je me suis retrouvée agnostique, croyante. C'est-à-dire que je suis en perpétuelle recherche de dieu."

 

Dépliant de Paroisses Catholiques d'une partie des Yvelines (02/11/2011),
"Heureux ! ... Ceux qui demeurent en DIEU".
"Nos défunts restent unis à nous. Ils sont solidaires de nous. Ils comptent sur notre prière et eux aussi, ils intercèdent pour nous. Cette solidarité franchit la séparation de la mort. La mort est un écran provisoire qui nous dérobe la vue de ceux et celles qui nous ont quittés. Mais nous savons, dans la foi, qu'ils sont vivants, non comme de simples "esprits" ou comme des fantômes, mais comme des personnes bien réelles et étroitement unies à Dieu. Ils gardent toute leur personnalité et leur tendresse. Ils sont reconnaissables. Leurs liens avec nous ne disparaissent pas, mais ils se transforment. Nous croyons également que nous les retrouverons comme le Christ ressuscité, lorsque nous passerons à notre tour cet écran. Plus nous sommes unis à Dieu, plus nous sommes proches de nos amis qui l'ont rejoint."

 

TéléZ N°1520 (29/10/2011), page 138.
Patricia Arquette incarne Allison Dubois dans la série "Medium".
"Je suis convaincue que nous sommes tous des mediums. Nous avons des aptitudes naturelles pour percevoir certaines choses, seulement la majorité des gens l'ignorent. Nous sommes trop cartésiens pour l'accepter."

 

La Vie (25/08/2011) page 99.
Gustave Parking, interview "J'aurais dû" par Gérard Miller.
"La mort, c'est le meilleur moment de la vie, c'est pour ça qu'il est préférable de la garder pour la fin."

 

Paris Match, du 19 au 25 mai 2011, page 12.
Patrick Besson : "La vieillesse, c'est quand l'esprit et le corps ne sont plus une seule personne mais deux parts dont l'une survivra peut-être, l'autre pas." (citation tirée de son livre "Come Baby"aux éditions Mille et une nuits)

 

La vie (5 mai 2011), page 10.
François Mitterrand :

"La giroflée qui pousse entre deux pierres sur un mur délabré plaide davantage en faveur de l'existence de Dieu que les discours à Notre-Dame"
page 14. "Je crois aux forces de l'esprit et je ne vous quitterai pas." 

 

Le Figaro N° 20748 (18/04/2011), Santé Psycho, page 12.
"La voyance peut-elle faire du bien?", article de Pascal Senk.
Bertrand Méheust (Philosophe et Anthropologue)
"... Un parapsychologue hollandais , Dick Bierman, a soumis une personne quelconque à des séries d'images défilant sur l'écran d'un ordinateur. Le sujet est relié à l'ordinateur par des capteurs qui mesurent ses réactions physiologiques. Les images sont belles et apaisantes mais parfois une scène de violence vient s'intercaler de façon aléatoire dans la série.Le résultat est étonnant: les capteurs physiologiques enregistrent une nette manifestation de stress deux secondes avant que l'image ne s'affiche sur l'écran. C'est une indéniable forme de prescience."
Eliane Gauthier (Comédienne et voyante)
"Prédire l'avenir fait courir un grand danger car cette prédiction est le plus souvent auto-réalisatrice et se réduit à une suggestion propre à provoquer ce qu'elle prétend annoncer."

 

RTL, émission Les Grosses Têtes, 14 avril 2011.
Histoire drôle de Philippe Bouvard:
"L'action se situe au Mont Saint Michel. Un curé est pris dans les sables mouvants, il s'y enfonce.
Un camion de pompiers passe : "On peut vous aider ?" Le curé répond :"Non, Dieu va me venir en aide." Le curé continue de s'enfoncer dans les sables mouvants. Les pompiers repassent et lui demandent : "On peut vous aider ?" Le curé :"Non, non, Dieu va me venir en aide, j'ai confiance." La situation devient très critique, le curé s'enlise toujours, les pompiers passent de nouveau :"Vous avez besoin d'aide ?" Le curé :"Non, j'ai foi en Dieu, il va m'aider."
Le curé disparaît dans les sables et meurt. Il arrive devant Saint Pierre au Paradis et lui dit :"Je suis déçu, Dieu n'est pas venu m'aider." et Saint Pierre répond : " Dîtes donc, Dieu vous a envoyé 3 fois les pompiers, quand même !!!!!!!!!"

 

La Vie, 24 férvier 2011, page 64.
Hubert Reeves : "La science ne nous dira pas si Dieu existe ou pas. Chacun doit en effet se faire sa propre idée en interprétant ses connaissances. On peut faire l'analogie avec un procès. Les jurés doivent avoir le plus d'éléments possibles, de pièces à conviction, pour se prononcer." 

 

Le Figaro (23 février 2011).
Benoît XVI : "L'idolâtrie des biens non seulement nous sépare des autres, mais vide la personne humaine en la laissant malheureuse, en lui mentant, en la trompant, sans réaliser ce qu'elle lui promet puisqu'elle substitue les biens matériels à Dieu, l'unique source de vie."
"La foi chrétienne implique une lutte contre les "Puissances de ce monde de ténèbres" où le démon est à l'oeuvre et ne cesse, même de nos jours, de tenter tout homme qui veut s'approcher du Seigneur."

 

Aujourd'hui en France N°3331 (6 février 2011), page 3.
Benjamin Biolay : "La foi chez moi ne prend pas la forme d'une superstition ou d'une religion. Pour prier, je peux entrer dans une église comme dans une synagogue, ou tout simplement m'y sentir conforté lorsque je contemple la beauté du monde, au cours de voyages. Pour moi, c'est un parcours, l'envie de devenir une meilleure personne, dans mon rapport aux autres ou à mon entourage proche."

 

Aujourd'hui en France N°3331 (6 février 2011), page 3.
Nikos Aliagas : "Lorsque je parle de ma foi, je le fais sans aucun prosélytisme. Pour moi, il y a plusieurs échelles qui mènent toutes au même Dieu."

 

Courrier International N°1054 (13-19 janvier 2011), page 48.
Ogoniok Moscou: "Peut-on vivre sans les extra-terrestres?" par Maria Epiphanova et Olga Filina
(...)A Washington, sept anciens officiers de l'armée de l'air américaine ont donné une conférence de presse pour évoquer les rencontres avec des OVNIS (...) Le capitaine Robert Salas a pu raconter un incident survenu en 1967 sur une base aérienne du Montana, où la plupart des missiles nucléaires avaient cessé de fonctionner après le passage dans le ciel d'un objet brillant de couleur rouge.
(...)
Frère Guy Consolmagno, astronome à l'observatoire du Vatican, a rassuré ses ouailles en déclarant: "Peu importe combien de tentacules compte une créature douée de raison, elle a de toute façon une âme."

 

Version Femina, N°459 (17 au 23 janvier 2011), page 39.
Henry Vignaud : "Vivre une EMI, c'est aller au seuil de la lumière (...) sans pour autant franchir cette limite qui ne permettrait pas de réintégrer le corps physique. Ceux qui sont passés par là ont été dans le transit, on leur a montré un aperçu de l'au-delà. (...) Une EMI permet une ouverture de conscience parfois spectaculaire, une mutation intérieure."

 

Version Femina, N°459 (17 au 23 janvier 2011), page 21.
Cécile de France, héroïne du film "Au-delà" de Clint Eastwood, sortie le 19 janvier 2010 :
"La mort ne me fait pas peur en réalité. A mes yeux, elle n'est pas l'ennemie de la vie. J'ai peur de la souffrance, peur de perdre des gens que j'aime, évidemment, mais je fais confiance à la vie."   

 

France Inter, Hubert Reeves (8 janvier 2011), le 7/9 :
"Quand on est trop dans le rationnel, on s'assèche, quand on est trop dans l'émerveillement, on devient fou".

 

France Inter, Jean-Louis Aubert (26 novembre 2010), entretien avec Audrey Pulvar :
"Pensons que la mort n'est pas loin, et la vie n'en sera que plus lumineuse."

   

Pierre Molaine (1954) :
"Rien, au début, ne ressemble plus à une véritable apparition qu'une fausse apparition, rien ne ressemble plus à une manifestation divine qu'une manifestation diabolique."  

 

Libération N° 9177 (13-14 novembre 2010), page 23.
"Bizarre, vous avez dit bizarre?" par Edouard Launet:
"... Le 21 mai (2011) sera  le jour du jugement dernier, et le 21 octobre celui de la fin du monde.../... Ces prédictions nous sont offertes par The Electronic Bible Fellowship, congrégation de Pennsylvanie à laquelle une lecture attentive de la Bible a révélé.../... Le monde à été créé en 11013 avant J.-C., le déluge s'est produit en 4990 avant J.-C., et le 7 septembre 1994 à commencé le règne du "mouvement de la Latter Rain", Dieu entreprenant de sauver un maximum de gens en dehors de l'église.../...
Depuis qu'existent les prophéties millénaristes, le monde aurait dû disparaître au moins mille fois, or il survit envers et contre tout, pour l'instant."

 

La Vie, (28 octobre 2010), page 99.
Roland Giraud, interview "J'aurais dû" par Gérard Miller:
"Aujourd'hui, de toutes les religions chrétiennes, celle qui me touche le plus, c'est la religion réformée. C'est pour moi, la plus pure, la plus désintéressée, la plus fidèle aux textes bibliques."
"Ce qui m'a toujours sauvé, c'est la prière. Quand je doute, je prie un peu plus fort, un peu plus souvent et, pour le moment, il y a toujours une étincelle qui m'a ramené à la confiance."

     

Télé 7 jours, Le Zapping, N°2628 (9-15 octobre 2010), page 10
Mireille Dumas : "Vous avez vécu le pire des drames (...) en perdant Géraldine (...), comment avez-vous résisté à une telle tragédie ?"
Roland Giraud : "Nous avons des espérances hors de ce monde. Et tout ce qu'il y a de laid sur Terre a une dimension négative, qui nous atteint moins, car nous avons une vie spirituelle, et nous espérons des choses qui sont des certitudes. Notre certitude est que Géraldine est mieux là où elle se trouve maintenant, et que dans cette vallée de larmes, on vit avec elle... et l'on embête pas les gens avec ça. On continue à vivre pour elle. "

 

Côté ciné (octobre 2010), page 9.
Interview de Woody Allen au sujet de son film "Vous allez rencontrer un bel et sombre inconnu":
CC : "Votre film parle beaucoup de la mort. En avez-vous peur ?"
WA : "Ma relation avec la mort reste la même depuis toujours : je suis contre !"
CC : "Avez-vous déjà consulté des voyantes?"
WA : "Je ne crois rien de tout ça. Je pense que c'est du charlatanisme, que ces gens sont là pour vous prendre votre argent et vous promettre monts et merveilles."
CC :"Est-ce que le titre du film fait référence à la voyance ou à la mort?"
WA : "C'est ambigu (...) car il y a un étranger qu'on finit tous par rencontrer... et qu'on n'a pas du tout envie de rencontrer."  

 

Paris Match N° 3201 (23-29 septembre 2010)
Entretien de Julie Depardieu par Ghislain Loustalot, page 99.
Quelles sont aujourd'hui, ... vos relations avec Guillaume Depardieu ?
"..
. Je rêve de lui tout le temps. Il arrive à l'improviste la nuit, et il me dit: "Accepte, pardonne." ça me réveille" / "Il vient deux secondes seulement, et je mesure tout le chemin qu'il me reste à parcourir." / "Ce qu'il me dit dans les rêves, il me les répétait déjà avant sa mort," / "Je devine qu'il est bien, qu'il a trouvé la paix après laquelle je cours" / "... Je n'ai pas su voir qu'il était un astre, qu'il y avait du divin en lui." / "Chaque fois que je vais au concert, je le vois danser dans l'air, s'amuser."

 

Le journal du Dimanche
et France Dimanche N° 3341 (10-16 septembre 2010)
interview confession de Johnny Hallyday à l'écrivain Daniel Rondeau pour le JDD, reprise par Charles-André Kuloswki, page 6.
... à l'hôpital Cedars-Sinai de Los Angeles, ... Les souffrances (de Johnny) sont si intenses qu'il perd connaissance... La star est mise sous morphine. mais si ce médicament endigue les pires douleurs, c'est aussi un puissant hallucinogène...  Et face au médecin américain le chanteur se met à hurler; "Papa, viens me chercher. Papa!" Ce cri du coeur, il va le pousser toute la nuit.
Johnny avoue aujourd'hui: "c'est étonnant, quand tu connais les rapports avec mon père. Il m'a laissé tomber quand j'avais 6 mois... Pourquoi, dans mon délire, ai-je appelé mon père?... Peut-être parce que j'ai pensé à la personne qui m'a le plus manqué..."
Avant de perdre connaissance et d'être plongé dans un comas artificiel, Johnny à soudain eu des visions. Dans sa chambre d'hôpital, il a vu apparaître, puis s'éloigner, les visages de Ticky Holgado et de Carlos, deux de ses amis les plus chers. "C'est comme si il me demandaient de les rejoindre" se souvient-il.

  

Courrier International N°1018 (6 au 11 mai 2010), page 9.

BBC (Londres) Kazem Sedighi, hodjatoleslam iranien :

"Beaucoup de femmes qui ne s'habillent pas de manière décente détournent les jeunes gens du droit chemin, corrompent leur chasteté et répandent l'adultère dans la société, ce qui accroît les tremblements de terre."

 

CITIZEN K international N° 54 (printemps 2010)
"Welcome to Roswell" par Jason Oddy, page 124:
Guy Malone: "Je suis venu ici (à Roswell, USA) pour secourir ces milliers d'âmes qui permettent à leur croyance en des entités extraterrestres de supplanter leur foi chrétienne.../... Je crois que les entités nous mentent en prétendant venir d'autres planètes. En réalité, il s'agit d'anges déchus. Un pasteur de mes amis a d'ailleurs découvert que les enlèvements extraterrestres cessent lorsqu'on invoque le nom de Jésus.../...ces enlèvements sont en fait des expériences démoniaques. J'en parle sur mon site Web, alienresistance.org ."

 

France Inter, Nicolas Stoufflet (27 avril 2010), Le Jeu des 1000 euros :
"Dans la vie, tout est question d'équilibre"

 

Elle, N°3356 (23 avril 2010) :
Crise de foi à Brasilia, enquête de Philippe Trétiack.
"Le psychanalyste Frederico Lucena de Menezes, lui, est un sceptique. Dans cette ambiance votive, il détonne. Mais son regard sur ces manifestations ésotériques est une autre forme de clairvoyance. "Tous ces gens, interprète-t-il, ont un ego si démesuré qu'ils s'imaginent que le monde, ou Dieu, leur parle personnellement. En vérité, ces esprits qui s'adressent à eux, c'est une part d'eux-mêmes qu'ils appellent d'un autre nom." Et d'ajouter, perfide : "Pour incorporer l'esprit d'un autre, il faut être soi-même assez vide."
"La vérité, remarque Frederico Lucena de Menezes, c'est que, contrairement à ce qu'ils affirment, la prise de drogue n'élève pas le niveau de conscience, mais le rabaisse à un niveau primaire. Là où les sensations sont plus fortes que la raison."
Des enfants, tous ces mystiques en élèvent. Car, par-delà les divergences d'Eglises et de doctrines, tous partagent une conviction: leur opposition absolue à l'avortement. "Nous croyons en la réincarnation, confirme Maria Regina Vilarinho de Oliveira, biologiste et membre d'une Eglise spirite. Interrompre une grossesse, c'est briser un cycle de renaissance."

 

Elle N° 3354 (9 avril 2010)
Interview Daphnée Roulier, par Paul Sigognac, page 54.
"Je suis une superstitieuse forcenée. Pour repousser le mauvais oeil, je mets des yeux grecs partout: chez moi, sur le landau de mon fils..."
D'où vous vient ce côté obscur ?
"Ma mère est une Grecque de Céphalonie. A 6 ans, en Grèce, j'ai eu une grosse fièvre et j'ai failli mourir. Ma grand-mère est allée chercher la sorcière de son village, qui vivait dans une grotte. Elle m'a "désenvoûtée" avec de l'huile et du gros sel. Quand la sorcière est sortie de ma chambre, le grand drap qu'elle avait apporté pour me soigner avait la taille d'un mouchoir. Alors, depuis..."

 

Télérama, Béatrice Dalle (7 avril 2010) 
"Je crois au message d'amour et de tolérance du Christ."


Le Figaro Magazine N°20407 (12 mars 2010)
Dans la tête de ... Par Raphaël Stainville, page 102.

Christian Jacq,
l'Egyptien:
"Et Dieu dans tout ça ?"
"Le Un s'accomplit dans le multiple, le multiple révèle le Un sans le dénaturer.
Trouver ce lien, c'est créer une harmonie."


Paris Match
 N° 3172 (4-10 mars 2010)
Entretien par Ghislain Loustalot, page 68.
Isabelle Adjani, la femme au cinq César:
"Vous avez dit que cinq, pour cinq César, est un chiffre magique. En quoi l'est-il ?"
"Hamsa! Ce qui veut dire cinq en arabe. C'est aussi la main de Fatma qui enlève le mauvais oeil. Dans le pentagramme, c'est un chiffre qui permet de décrypter les textes sacrés. C'est aussi le chiffre fétiche des elfes et des sorcières."

Paris Match N° 3172 (4-10 mars 2010)
Votre santé, par Sabine de la Brosse, page 118.
Docteur Jacques Fricker, nutritionniste à l'hôpital Bichat:
"Les végétaliens ne consommant aucun produit d'origine animale sont carencés en oméga 3, en fer, en calcium, en vitamines D et B12, entraînant de fréquents troubles neurologiques".

Le Figaro (14 février 2010)
Article d'Éric Biétry-Rivierre, page 34.
"Henri Rousseau, douanier d'un autre monde.
Henri Rousseau était un autodidacte d'une candeur absolue. Spirite, il demeura toujours persuadé que les esprits guidaient sa main." 
 

Paris Match N°3221 (10 février 2010), page 70.
Sharon Stone : "Je ne conçois pas Dieu comme un vieillard à barbe blanche, mais comme une conscience supérieure et aimante."
 

Le Figaro (8 février 2010)
Article de Jean-Marie Guénois, selon un sondage IPSOS du 7 février 2010, page 9.
"La Bible, une "référence culturelle" pour un tiers des jeunes français.
37 % des Français possèdent une Bible. 26% disent la lire. 91% connaissent l'épisode de la naissance de Jésus.
La Bible est vendue à près de 300 000 exemplaires chaque année en France.
Parmi les lecteurs réguliers de la Bible, les catholiques pratiquants sont les plus assidus. Un sur deux la lit au moins une fois par semaine selon ce sondage."

Le journal du dimanche (7 février 2010)
Peter Jackson, au sujet du film "Lovely Bones", interview de Barbara Théate, page 29.
"La vie après la mort, je ne l'imagine pas vraiment, mais j'y crois. (...) Je ne pense pas que tout s'arrête : on ne peut pas détruire l'énergie, c'est une loi physique.(...) Nous mourons mais la vie continue.
Comment imaginez-vous votre au-delà ? (...) j'espère juste que j'y retrouverai ceux que j'aime et que je n'ai pas vus depuis longtemps."

Paris Match (21 janvier 2010)
Denzel Washington, page 10.
"Je trouve chaque jour dans la Bible des réponses à des questions ou des sujets de méditation. Pourquoi suis-je là, quel rôle ai-je à tenir dans le monde (...) ? La foi est importante. Quand je regarde autour de moi le monde d'aujourd'hui, cela me rassure de penser qu'il y a un Dieu."

Le Parisien (13 janvier 2010)
«Ils ont voulu soigner son cancer avec du citron » Nathalie de Reuck, auteur d’ «On a tué ma mère », article d’Hélène Bry, page 15.
"«Ils », c’est d’abord un ostéopathe belge (…) puis deux pseudo-thérapeutes, un homme et une femme qui prétendent la soigner par téléphone. Des adeptes de la « biologie totale », une doctrine qui ne voit dans la maladie que l’expression d’un conflit intérieur.(…) Une instruction est en cours au tribunal de Bruxelles, où Nathalie a déposé plainte contre les trois charlatans pour « homicide ». Mais l’ostéopathe bruxellois continue d’exercer. La «thérapeute », elle, consulte tranquillement en France, dans le Périgord, comme homéopathe, kinésiologue, radiesthésiste et géobiologiste. Quant au dernier, installé en Auvergne, il a eu depuis une tumeur au cerveau et a couru se faire soigner dans le meilleur centre de cancérologie en Belgique. "
«Des sectes en embuscade.
Selon les spécialistes, les nouvelles sectes s’appuient surtout sur des thérapies délirantes. Ainsi en va-t-il de la « médecine nouvelle », ou « biologie totale », née dans les années 1980 en Allemagne. Son maître à penser, Ryke Geerd Hamer, est interdit d’exercice dans son pays.(…) Les haméristes comprendrait aujourd’hui une centaine de praticiens en exercice. Parmi eux, on relève la présence de médecins, parfois frappés d’interdiction d’exercer, de dentistes formés au décodage symbolique des dents, d’anciens adeptes d’organisations comme la Scientologie et des praticiens de techniques manuelles comme l’ostéopathie ou la kinésiologie. »

Paris Match (17 décembre 2009)
Thierry Saussez, page 40 :
"La médaille miraculeuse : Elle vient de la chapelle de la rue du Bac, à Paris, qui est un endroit où je me rends de temps à autre. Je ne suis pas un catholique pratiquant, mais j'y apprécie les messes qui sont admirables. J'entretiens un rapport particulier avec la Vierge car je pense qu'elle me rapproche de Dieu, et que probablement un jour je pourrai faire le chemin directement vers lui. J'ai toujours sur moi une médaille de la Vierge. Mon côté mystique, sans doute..."

Citizen K N° 53 (Hiver 09/10)
Sharon Stone, page 203 :
"La foi c'est comme l'électricité. On ne peut la voir, mais on voit la lumière."

Le Parisien (12 décembre 2009)
"le mot du jour", à propos d'hamburgers Halal, page 8.
HALAL:
Ce terme arabe signifie "permis" ou "licite". Appliqué à la nourriture, il désigne celle qui peut être consommée sans aucun problème par un musulman. Une viande certifiée halal signifie que l'animal a été abattu au nom de Dieu et en respectant les prescriptions du Coran, suivant une technique d'égorgement qui ne touche pas à la moelle épinière. Au moment de sa mort, l'animal, toujours conscient et non étourdi comme il est de règle dans les abattoirs traditionnels, doit être tourné vers La Mecque. (...)

La Vie (10 décembre 2009).
Gaëtane de Lansalut 
Extrait de "j'ai testé pour vous, une journée au monastère", page 73.
"Comment suivre librement le chemin tracé par le Christ ? Tout quitter. Renoncer, obéir, "devenir humble". Tiens, il n'y a pas de verbe pour ça..."

La Vie (26 novembre 2009), page 21.
Frédéric Lenoir (sociologue des religions, directeur du Monde des religions) :
"La recherche spirituelle est la démarche de l'individu qui cherche à acquérir une sagesse de vie, une éthique, en s'attelant aux questions essentielles : quel est le sens de mon existence, est-ce qu'il y a quelque chose après la mort ? ... Fondamentalement, la quête spirituelle se mène seul. Elle peut exister au sein d'une religion ou non, mais aussi dans le cadre d'une sagesse laïque, ou de type bouddhiste, ou encore d'une sagesse philosophique.
.../...
Les gens ne croient plus beaucoup aux dogmes, mais sentent qu'il y a un Dieu lointain ou un idéal vers lequel tendre. (...) Aujourd'hui, la majorité des gens, en Europe, vous diront qu'il n'y a pas de différence fondamentale entre les religions, qu'un musulman, un juif, un chrétien, un bouddhiste, un hindou aspirent tous à la fraternité universelle. Les clivages culturels, religieux apparaissent comme source de guerre, de fanatisme... "

L'Humanité Dimanche N° 20228 (12 novembre 2009)
extrait d'un article sur Darwin, page 81.
Aujourd'hui, les travaux de Darwin servent de point d'appui aux sciences modernes. Car, comme l'explique Yves Coppens, le célèbre paléontologue francais:"L'évolution est un fait prouvé par la biologie et la génétique." Pourtant, 48% des Américains et 10% des Français rejettent cette idée. Le fruit d'un travail acharné des religieux...

 

Splendeur de l'enluminure, Le roi René et les livres.
(ville d'Angers/ Acte Sud- octobre 2009).
"François de Ximenes, Le livre des anges" Anne-Marie Legaré, page 357.
"Le livre des anges" est une compilation d'un traité de Denys l'Aréopagite (deuxième moitié du Vème siecle) intitulé "La hiérarchie céleste" (...) s'appuyant sur l'Ancien Testament et sur saint Paul. Denys identifie trois triades: Séraphins, Chérubins, Trônes composent la première; Dominations, Vertus et Puissances, la deuxième; et enfin Principautés, Archanges et Anges, la troisième. Les Anges sont considérés comme les plus proches des hommes et les plus bénéfiques puisque ce sont eux qui leur transmettent la purification, l'illumination et la perfection divines."


Pélerin N°6617 (24 septembre 2009)
Père Christian Delorme, page 49.
"Après un avortement.
Une fois de plus, je suis témoin de la grande souffrance qui s'empare souvent des femmes qui ont été conduites à faire le choix plus ou moins libre d'un avortement. Accueillir leur détresse et ne pas banaliser l'acte qu'elles se reprochent est certainement la meilleure façon de les respecter. Le Christ ne veut certainement pas qu'elles se détruisent davantage. Elles ne peuvent pas revenir en arrière. Un enfant était en devenir. Ce n'était pas encore tout à fait une personne : c'était une promesse de personne. Mais Dieu avait certainement déjà placé dans ce "début d'être" un peu de son souffle. Celui-ci avait déjà, sans doute, une âme. Croyez que cette âme est désormais retournée auprès de Dieu, et qu'elle est dans la paix."

Paris Match N°3145 (septembre 2009)
Cameron Diaz, page 13.
"Vos parents vous ont-ils donné une éducation religieuse ?"
"Non. Mon père était athée, mais mes parents nous ont accompagnées, ma soeur et moi, dans toutes les églises du quartier : luthérienne, baptiste, catholique, presbytérienne... Ma mère m'a dit : "C'est à toi de choisir. Ta religion t'appartient." Aucune ne m'a plu... J'ai fini par adopter le code moral que mes parents m'ont enseigné : traite ton prochain comme tu veux toi-même être traitée. Nous savons tous distinguer le bien du mal. J'ai confiance en l'univers, je sais qu'il est plus grand que moi et qu'il a un pouvoir que je ne comprends pas."
"Dans le film, votre fille dit qu'elle croit à la vie après la mort. Y croyez-vous aussi ?"
"Absolument. Je pense que nous avons plusieurs vies."

VSD N° 1668 (12-18 août 2009)
extrait d' "Ils se mettent à table", par Paul Wermus, Page 27.
Patrick Baudry (pionnier de la conquête spatiale):
"Je ne doute pas de l'existence d'extraterrestres, mais, s'ils viennent chez nous, ils nous le feront savoir. Il est évident qu'il y a des vies ailleurs. En revanche, je ne crois pas en Dieu..."

Le Point N°1918 (18 juin 2009)
extraits de "Mourir ensemble", par Patrick Besson, Page 15.
"Cet engouement des gens pour la guerre, de la préhistoire à nos jours, n'est-il pas dû à la perspective de ne pas mourir seul?"
"La plus grande communauté humaine est celle des morts, les vivants étant sur Terre une espèce en perpétuelle voie de disparion."


Topless d'Arnaud Le Gouëfflec et Olivier Balez 
Bande dessinées "40découvertes-1000feuilles" Glénat juin 2009.
Martin (le héros), page 41:
"Dieu ne punit personne. Ya que les hommes qui croient qu'ils peuvent faire justice comme ça."

Le Figaro (15 décembre 2008)
Article de François Hautier, "Un moai à Paris fait rêver l'île de Pâques", page 2.
"En cet an 2008, les chefs rapanuis ont établi qu'un moai avait exprimé son désir d'aller à Paris. Et que ce voyage allait transformé le monde. (...) Chacun des habitants sait qu'un moai va en France. Il y va pour trouver une plate-forme à Paris, pour apporter une énergie spirituelle qui va changer la conscience de l'humanité. Il y va pour métamorphoser la conscience du monde matérialiste en une conscience plus humaine. "Dans les Tuileries, j'ai senti le lieu exact où il voulait se tenir, car un courant fort d'énergie passait par là." raconte Edgard." "
N.B. : arrivée du moai à Paris prévue en 2010

Psychologies (février 2008)
Juliette Binoche, page 24.
"Son livre de chevet est Dialogues avec l'ange, transcrit par Gitta Mallasz, et elle se passionne pour toutes les traditions spirituelles.
"Je parle à mon ange : quand je ne sais pas comment agir, je lui demande de me donner le courage d'y aller, même maladroitement. Les anges sont des aides formidables. C'est à chacun de trouver les mots qui résonnent pour créer l'appel, de savoir lâcher pour se dépasser. Tout a son intensité vibratoire et ondulatoire, mais il nous revient de faire le lien." "
"L'ange, ce n'est pas un autre que soi, c'est un "même" bienveillant et qui nous place face aux réalités, aux épreuves. Il ne faut jamais oublier de remercier son ange."

 

Les grandes époque de l'homme. L'âge de la foi (Time-Life, 1966)
Par Anne Fremantle et Léonard Kieger, page 68.
Quel sort attend les âmes des justes ?
Hildegarde de Bingen écrit dans l'extase: "J'ai vu une auréole de gloire et en son centre une silhouette humaine couleur saphir... Le tout baigné dans une lumière, une vertu et un pouvoir." Quand à Dante: "J'ai vu que se trouve réuni, comme lié par l'amour en un seul livre, tout ce qui est épars dans l'univers."
Pour mériter ce royaume - et pour échapper aux tourments de l'enfer - l'homme suit de près le conseil donné par le ciel à un mystique: "Suis les commandements de Dieu, et règle ta vie sur celle des juste."

 

Le Chat à Malibu. Par Philippe Geluck (Casterman), page 75.
"Dieu a créé l'homme
Et ensuite ...pour le remercier
l'homme a créé Dieu."

 

Reflets en eau trouble, roman de Joyce Carol Oates.
"La façon dont tu vis ta vie, l'amour que tu mets dedans, Dieu c'est ça."

 

Victor Hugo, "La vie aux champs" (extrait du poème) :
"Chacun a quelque chose en l'esprit, 
Et tout homme est un livre où Dieu lui-même écrit."  

 

"Sens Magique" de Malcom de Chazal,
Société Lilloise d'imprimerie de Tananarive 15/12/1957. Extraits:
Page 139:
DCXCVII
L'oeil
Du mourant
Se révulsa.
Il voyait
Le dedans des choses.
Page 161:
LA FEMME VRAI: L'homme en elle.
L'HOMME VRAI: L'au-delà de la femme.
DIEU: Ce qui est plus que nous-même, sans cesser d'être nous.
Page 165:
LE MYSTIQUE: Celui qui veut lire le livre de lumière sans tourner les pages des couleurs.

 

Evangile de Jésus Christ selon Saint Luc (21, 5-19):
"Prenez garde de ne pas vous laisser égarer, car beaucoup viendront sous mon nom en disant: "C'est moi", ou encore: "Le moment est tout proche." Ne marchez pas derrière eux! Quand vous entendrez parler de guerres et de soulèvements, ne vous effrayez pas: il faut que cela arrive d'abord, mais ce ne sera pas tout de suite la fin."

 


Rappel:
Aucun commentaire n’apparaît sur cette page, je ne donne pas mon avis, il s’agit seulement de propos, d’écrits qu’il est bon de noter, de garder en mémoire selon moi. Ainsi, je n’approuve pas systématiquement ce qui figure sur cette page, je fais simplement valoir « la liberté d’expression » de chacun sur des sujets qui m'interpellent. Je peux choisir certains extraits dans le seul but d'informer et non par "intérêt ou par goût personnel". A chacun de suivre ou non.


 

5/ Revue de presse

Archives

Articles récents


mon compteur