Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 élévation

élévation

Parcours initiatique Philosophico-Spirituel à travers mes rencontres et lectures liées au paranormal et à l'ésotérisme.


Pierre de Calvi (Haute-Corse)

Publié par Yann-Erick sur 10 Juin 2013, 07:25am

Catégories : #Reportages:

Visite guidée de son atelier: "l' Attellu".

 

 

 

Vidéo de 15 minutes.
Enregistrée en juin 2013. 

 

 

 

Plus d'Infos:

- Autre étrange synchronicité:
Dès le lendemain à Ajaccio, je passe plusieurs fois devant le musée Joseph Fesch. Ayant déjà mon emploi du temps bien rempli (avec, entre autres, une rencontre avec l'hypnotiseur et magnétiseur Camille Cocco) je n'y prête guère attention. Ce n'est que de retour sur le continent que je me renseigne sur ce Joseph Fesh Cardinal de son état (1763-1839) et que je découvre qu'il est un illustre et lointain parent de Jacques Fesh. Le fameux Jacques Fesh que Monseigneur Lustiger voulait faire canoniser et que ma  chère mère (que j'appelais: "Coco") a bien connu et dont tout sa vie elle n'a cessé de se révolter sur sa condamnation à mort tout en le glorifiant pour son retour vers Dieu depuis sa cellule. Etonnant tout de même que ce riche Cardinal, oncle de Napoléon (via Laëtitia Ramolino) et collectionneur d'art puisse avoir dans sa descendance un jeune de banlieue chic en mal de sensation qui devint assassin par hasard et trouva Jésus avant de monter sur l'échafaud. Sans aller jusqu'à penser qu'il y a de la réincarnation dans l'air, je pense qu'au minimum je dois oeuvrer pour la canonisation de Jacques Fesh; ne serait-ce que pour faire plaisir à ma mère. A ce sujet (et avant de peut-être  réaliser des interviews) voyez le site qu'il lui est consacré: http://amisdejacquesfesch.fr/

Yann-Erick

- La légende de l'oeil de sainte Lucie (source: www.lespierresdecorse.com):
Il s'agit de l'opercule d'un coquillage que l'on peut ramasser sur certaines plages après une grosse tempête.

La taille des opercules peut varier de 2 mm à 3 cm.

C'est au IV ème siècle que naquit la légende de Ste Lucie : une jeune fille de la noblesse Syracuse qui obtint la guérison miraculeuse de sa mère atteinte d'une maladie incurable à force de prières répétées à la Vierge Marie.

Vouant un culte et une dévotion sans limites à cette dernière, elle s'arracha les yeux et les jeta à la mer pour ne pas être détournée de sa foi et éloigner ses prétendants.

Toute entière tournée vers la prière, elle réalisa bon nombre de miracles.
En réponse à cette dévotion, la Sainte Vierge lui rendit la vue et lui donna des yeux plus beaux et plus lumineux ("Ochji belli e lucenti").

L'opercule du coquillage nommé le "Turbo Rugueux" que l'on trouve sur les rivages méditerranéens symbolise les yeux de Ste Lucie. En porter un, éloigne, dit-on, le mauvais oeil et favorise la chance. (Il ne faudra pas le confondre avec l'opercule des mers chaudes qui bien souvent est proposé à sa place.)

Il est à noter que l'on retrouve des variantes de ce symbolisme dans tout le bassin Méditerranéen et au-delà (notamment en Indonésie).

En Corse "l'oeil de Sainte Lucie" est considéré comme un porte-bonheur.

 

 

 

 

 

 

 

 

.

Commenter cet article

Archives

Articles récents


mon compteur