Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 élévation

élévation

Parcours initiatique Philosophico-Spirituel à travers mes rencontres et lectures liées au paranormal et à l'ésotérisme.


Michèle M.

Publié par Yann-Erick sur 19 Juin 2011, 07:23am

Catégories : #Ecritures automatiques

Scribe de l'au-delà.

 

Entretien audio en trois parties

enregistré en juin 2011.

 

  Première partie - Durée: 26 minutes.

 

Deuxième partie - Durée: 31 minutes.  

 

Troisième partie - Durée: 28 minutes.

 

Plus d'Infos:

- Le livre "déclic" mentionné dans l'entretien est:  "La voie du Tarot" de Jodorowski.

- Autres livres lus par Michèle :
 "Dialogue avec l'Ange" de Gitta Mallasz.
"Le grand livre des Anges" P.Olivier
"
Enoch Dialogue avec Dieu et les Anges" Pierre Jovanovic
"Le livre des médiums" Allan Kardec
"Le livre des esprits" Allan Kardec
"Les témoins de l'Invisible" Jean Prieur
"L'explorateur de l'au-delà" Pierre Jovanovic
"Terre d'Emeraude" et" les 9 marches"  Daniel Meurois
"Accompagnement d'âmes" et "les familles d'âmes" de Marie-Lise Labonté
"Les morts nous parlent" Père François Brune
"Conversations avec Dieu" Neale Donald Walsch
"Dictionnaire des Anges" Gustav Davidson
"La mort n'est pas une terre étrangère" Stéphane Allix
"Krisnamurti, une vie" Pupul Jayakar
"Cheminer avec l'Ange" Annick de Souzenelle

Ci-dessous, quelques pages que Michèle souhaite partager:

Avertissements d'août 2011:
Michèle tient à apporter quelques précisions en complément de cet entretien. Elle souhaite que l'on insiste sur ses DOUTES et ses QUESTIONNEMENTS:


"De plus en plus, j'ai des messages qui commencent comme les autres et qui prennent une tournure pas très orthodoxe. 
Il n'y a rien de préoccupant mais je pense que certains se font passer pour ce qu'ils ne sont pas. je doute de l'origine des messages que je reçois.
Notamment un Archange qui dans ses messages me soutient dans ma vie quotidienne ; je crois que l'Archange a autre chose à faire que de me parler de mes tracas quotidiens même dans un langage très philosophique.  
Je refuse de plus en plus les connexions. Il y a aussi des prédictions qui ne se réalisent pas. On dirait que cette entité cherche à me faire plaisir, à m'encourager, à me soutenir mais cela m'entretient dans une illusion et c'est un peu sur cela que j'aimerais appuyer. 
Il m'aide, certes, mais en empruntant d'autres noms, ce qui n'est pas très loyal.
C'est la première fois que le doute arrive sur mes interlocuteurs. C'est tant mieux.  Quelque chose qui me trouble beaucoup aussi ce sont les messages que j'ai reçus et ceux des autres channels qui disent à peu près les mêmes choses au même moment ; on dirait qu'on est formatés.Les messages sont tous dans le même genre que les miens quand il s'agit de l'Humanité ou de la planète. 
On dirait que tout est uniforme. La vibration de la planète, la terre est une entité vivante, s'orienter vers la lumière, unissez-vous, etc... somme toutes que des bonnes choses mais cela fait très formaté.
Ces messages sont très positifs, rien d'inquiétant, mais les auteurs se font passer pour ce qu'ils ne sont pas.
Je pratique le Tarot. Là aussi on n'est pas dans le rationnel ; j'ai fait des tirages sur les messages reçus que je pourrais résumer ainsi : ma médiumnité me sert à délivrer des messages d'êtres désincarnés mais pas  des anges.
Evidemment on n'a de preuves sur rien. Pourquoi ce doute aujourd'hui et pas avant, je ne saurai pas répondre. "

 

- Témoignages d'âmes:

3 FEVRIER 2010 L’homme seul

Je suis un homme seul, effacé sur terre, effacé au Ciel. L’on dit ici que des gens comme vous peuvent nous entendre. Je peux vous parler. C’est une libération. Etre entendu sur terre.
(Je ne peux pas pour les familles, les contacter).
Je m’appelle Jean, Jean-Marc Rivoilan. J’étais très commun, pas très heureux. Je traîne un gros calvaire. Je me suis suicidé un jour où je n’en pouvais plus. L’hôpital j’ai connu. Ici aussi mais je ne suis pas guéri. Je traîne ma souffrance. Je crois que personne me comprend. Je suis seul, je reste seul, je ne participe pas, je ne progresse pas. Une voie pour moi, une guidance dites-vous. Je ne suis pas errant, je suis enfermé dans ma tête et dans mon corps avant. Je ne me sens pas plus léger qu’avant. Ils m’ont dit que je n’avais pas réglé des choses sur terre et qu’il va falloir y retourner. Je ne sais pas comment puisque je suis mort et c’est moi qui ai voulu en finir avec cette non vie.
J’ai fait du chagrin à ma mère. Je vivais à la campagne, on était pas riche. Seul déjà. Mon père s’est renfermé encore plus, l’alcool aussi peut-être. Je ne sais pas. Il était dur.
J’ai pas été heureux, comment je pourrai l’être. Vous me sentez triste et je le suis. On me dit inguérissable ici. Rien ne me détourne de cette tristesse que je traîne. Je dois faire des choses ici que je ne fais pas, cela n’aide pas me dit-on.
C’est drôle que vous écoutiez ainsi les morts. N’avez-vous rien d’autre à faire en bas ?
Moi ce n’est pas quelque chose que j’aurai fait, j’aurai eu trop peur, (vous voulez que j’ai peur de quoi ?) j’sais pas moi, des fantômes !
Non je ne suis pas un fantôme, non je ne suis pas un malveillant. Je suis seul et j’apprends pas.
Vous me conseillez d’aller voir dans les autres niveaux, mails il faut que j’apprenne et je veux pas.
Peut-être que je vais y penser. Je sais pas si c’est compliqué d’apprendre, je m’y intéresse pas.
J’aimais la nature sur terre et les animaux ça oui. Des amis j’en avais pas et les filles ne voulaient pas de moi. Vous savez j’étais pas bien élégant. Je savais pas parler aux filles. Elles sont coquettes et aiment la modernité. Moi je n’étais pas moderne. J’étais seul.
Je sais pas jouer de la musique ou peindre ou chanter. Je sais pas faire grand chose je crois. J’étais à la ferme à aider le père. Courageux ou pas, c’était à coup de pieds dans le ….. vous voyez ce que je veux dire.
Vous trouvez que j’ai beaucoup de choses à dire. Ca vous intéresse ? C’est drôle que ça vous intéresse. Personne ne s’intéressait à moi. Ici peut-être mais je les regarde pas. J’oserai pas aller vers eux. Vous ne savez pas comment c’est ici ?
On me dit que j’ai assez parlé. D’autres aimeraient bien aussi vous parler. Vous écrivez tout ce que je dis ? C’est drôle ça quand même d’écrire ce que disent les morts ! Je connaissais pas ça moi. Je vous laisse j’aimerais bien revenir vous parlez comme ça mais les autres s’énervent, il faut que je laisse la place. C’est bien ce que vous faites quand même et vous avez même pas peur ! c’est fort ça ! Au revoir de là-haut.

 

4 FEVRIER 2010  Marie-Louise de Bonaventure.

Je suis une Dame de la Haute société bourgeoise comme il en existait alors. Je n’en suis pas sûre mais je crois que j’ai été empoisonnée. Voyez ma tenue. Paris fin 1896. Je n’ai pas fait un mariage d’amour mais un mariage arrangé. J’ai peiné d’avoir épousé cet homme là, mais je me devais de tenir mon rang. J’aurai bien apprécié de m’appeler Isabelle ou Elisabeth mais mon prénom est bien plus commun Marie-Louise comme la femme de l’Empereur.
J’ai un nom à particule. J’avais une pension, une rente et j’aimais dépenser l’argent pour me vêtir et pour organiser ma demeure. Nous recevions beaucoup et il me devait de savoir paraître, de faire des envieux. Nous recevions aussi des diplomates.
Je vous le dis, en ce monde, il faut renoncer à ce statut ; c’est plus reposant, je n’ai plus de dîners à organiser, d’intrigues à mener, de rendez-vous à préparer.
Mais je suis partie dans des conditions assez nébuleuses.
J’ai mis deux enfants au monde. Une fille qui a fait un beau mariage. J’ai essayé de transiger pour son époux mais mon mari s’est refusé à tout compromis. Je ne sais pas si elle a fait un mariage d’amour ou non. Mon fils est parti dans la finance, aidé par son père. Il a bien réussi mais je crois que l’intégrité n’était pas son fort. Je ne me mêlais pas de ces points de vue là. Je n’étais pas très proche de mes enfants. Une femme, une domestique s’occupait d’eux. C’était ainsi dans mon monde. Chacun à sa place.
Mon mari fréquentait les plus belles places de Paris, les plus beaux endroits et j’ai bien compris un jour que la fidélité n’entrait pas dans le mariage. Mais là ce fut plus sérieux car je crois qu’il m’a empoisonné pour partir libre avec cette demoiselle B.
Personne n’en a jamais rien su car je prenais des potions pour calmer des maux de ventre que connaissent seules les femmes. Et à l’aide d’un des personnels de la maison, il a du me faire boire le mauvais poison.
Mon envolée vers l’autre monde fut brutal, violent comme une affreuse crampe qui dure. Je pense que cela se voyait sur mon visage, mon beau visage. Je devais être défigurée dans mon dernier instant.
Je crois que j’ai bien tenu ma maison et mon rang mais cela n’a pas suffit.
Il m’est demandé de pardonner pour accéder à des sphères supérieures. Tant que je n’accepterai pas de pardonner à cet homme qui n’a pas été inquiété de mon départ, je ne pourrai trouver le repos qui convient aux âmes d’ici.
Je dois, je le dis, travailler encore car je suis réticente à l’accorder ce pardon.
L’on m’a enseigné que moi seule peut faire ce chemin. Même si les autres me tendent la main, ce n’est pas suffisant pour vivre cette paix que l’âme recherche.
Je vais ainsi mettre fin à notre intéressante communication et vous souhaite à vous sur la terre les bienfaits que l’on peut connaître dans ces lieux élevés.

Mme Marie-Louise de Bonaventure.

 

5 FEVRIER 2010

Reprenons notre conversation si vous le voulez-bien. Comme nous le disions je suis près de vous. Je suis certainement la Dame Blanche qui vous protège. J’ai eu la permission de venir jusqu’à vous pour obtenir mon pardon. Oui ce pardon que je dois accorder  à cet homme traître.
Vous êtes, je vous ai vu, fine psychologue, comme on dit dans votre langage si peu nuancé pourtant maintenant  dans votre époque.
Comme tout a changé, les maisons, les meubles, votre habillement, pas de corset, de pantalons. Cela est inconcevable pour moi.
Mais revenons à mon sujet. Vous êtes la personne qui guidez, vous êtes la personne qui savez faire le travail. Vous êtes la personne qui allez me sortir de mon état pour accéder au monde supérieur. Je ne veux guère vous ennuyez, j’ai besoin de votre aide et votre âme et votre personnalité conviennent très bien  à la mienne (âme).
Je vous sais capable de tout comprendre sans être offusquée ou choquée par des propos inconvenants ou des situations loufoques.
Je ne ressens plus la colère envers cet homme. J’ai travaillé dans ma bulle, ?? cellule ?? Mais il reste toujours ce pardon à accorder. Quelle action puis-je entreprendre ?
Vous pensez qu’en regardant le monde tel qu’il est aujourd’hui, c’est une source de compréhension. Oui mon âme est ancrée sur ce meurtre déguisé. Oui je retiens quelque chose dites-vous ainsi en ne lâchant pas cette idée fixe.
Je suis partie trop vite, j’avais encore envie de profiter de ma vie mondaine, de ma vie facile. Le champagne, ses bulles tournaient la tête, les compliments, oui je fus tentée.
Ma vie était lors de ces réceptions, un joli manège qui faisait tourner les têtes.
Oui vous avez raison, j’éprouve toujours des regrets. Je suis disparue trop tôt et je ne trouve pas le repos. Je m’accroche à ce pardon que je refuse de donner.
Je vous comprends très bien et je pense que vos arguments sont persuasifs. Il est vrai aussi que se déplacer dans ce monde-ci, agrandit la vision. Non, je n’ai pas envie d’aller dans ces quartiers où je résidais avant. Ma vie est ailleurs, ma vie est la –haut. Ma descente est pour me rapprocher de vous et faciliter le contact. Vous perdez moins d’énergie ainsi. Et votre âme est sincère. Attirante pouvons-nous dire. Je suis étonnée que vous soyez dans la solitude telle que je vous vois. Voyez ce monde, je ne le comprends pas. Des enfants qui ne sont pas avec leur mère. Des maris qui ne sont plus avec leurs femmes. Des maris qui suppriment leur femme gênante. Au fond rien n’a changé, les formes diffèrent.
Je vois Madame,  j’ai lu votre nom, que vous méritez bien un peu de bonheur en ce bas mode avant de rejoindre le monde d’en-haut. Vous verrez je vais m’employer à vous faire parvenir un petit bonheur inattendu. Ainsi que vous l’on dit vos âmes fort appréciables d’ailleurs, les choses vont se défaire pour vous. Il est essentiel de s’entraider ainsi que vous le faites. Vous y gagnerez.
Votre âme m’incline à donner ce pardon. Votre âme connaît le chemin de la lumière. Je vous dirai même que votre âme est supérieure à votre personnalité. Mais je crois que vous l’aviez compris.
Cette paix que l’on me décrit et que l’on me fait entrevoir passe par ce pardon retenu.
Je vous sens fatiguée et le temps est venu pour vous de quérir le sommeil réparateur.
Je vous souhaite la bonne nuit, ainsi que nous nous le souhaitions le soir.
Que vos yeux reposent en paix. Mais votre âme impatiente de votre endormissement guette le moment propice pour aller explorer les mondes qu’elle affectionne et qui la nourrissent.

 

7 FEVRIER 10

J’essaie de progresser dans votre monde ici bas mais j’éprouve trop de difficulté. Il me faut garder de l’énergie pour remonter.
Je vous ai suivie, regardé vivre dans votre monde et je sais bien que je n’y ai plus ma place. Peut-être je comprends mieux grâce à vous que je ne peux plus rien faire d’autre que d’accorder ce pardon que je retiens. Ma place n’est pas ici, n’est plus dans le niveau d’en haut où je me cristallise. Je dois prendre cette décision de progresser, d’évoluer en accordant ce pardon. Je commence à me dématérialiser. Preuve en est qu’il faut que je remonte et que ma voie est la bonne. Ce chemin fut intéressant et je n’aurai jamais cru qu’il fallait passer par vous pour parvenir à progresser. Je croyais que nos mondes étaient séparés et que la « grande cuisine » se faisait en haut sans l’aide du terrestre d’où nous venons.
Il semblerait que vous soyez « spéciale » mais que le pouvoir et la puissance qui vous sont accordé viennent d’avant. De ce que vous avez fait avant et de qui vous étiez. Pour moi je n’en sais pas plus et n’ai pas à en savoir. Je remonte par mon corps éthérique qui se dissolve à mesure que je repars. La progression fulgurante est ensuite le plus difficile. Des densités se présentent difficiles à traverser. Je ne peux vous dire où je vais. Votre connaissance n’est pas encore assez ???  vous n’êtes pas assez instruite des choses de l’infini.
Pensez à des degrés que l’on vous attribue. Des escaliers à monter, oui comme une   hiérarchie dans la connaissance.
Vous êtes un fort condensé mais vous en êtes au début. Marche après marche. Je ne sais pas si vous serez un « vieux sage » mais vous êtes certes une apprentie confirmée en phase d’élévation spirituelle intense.
Ma présence pour vous va s’arrêter là car je vais rejoindre des mondes où votre canal ne suffira pas pour m’entretenir avec vous.
Je vous envoie les chemins de la progression, je ne peux vous bénir n’ayant pas ce pouvoir mais je vous adresse  mes meilleurs vœux de spiritualité et de guidance averties.
Rappelez-vous de moi. Mme Marie-Louise de Bonaventure, votre amie « fugace ».
Je vous quitte.
(Une joie me remplit) 
Je ne suis pas encore parvenue là où je dois me rendre. Je vous dirai comme en mon temps « Ma bonne amie », ne faites pas ce voyage, un danger vous y attend, nous le savons  tous. Un cataclysme peut-être pas. Ne prenez pas de risque incertain. Je vous conseille la toute prudence et le renoncement. Ces enfants là peuvent attendre. Une alerte lui a été lancée (à J.C.).
Ayez confiance en vos anges protecteurs et en vos esprits amis. Vous le méritez. Votre transparence éclaire les âmes. Je vous dis bien, continuez vos lectures. Bien à vous, votre amie « fugace » en voie vers la sérénité.

Marie-Louise

   

- Êtres de Lumières:

9 FEVRIER 2010   13 H00  BERESHOTH

Continues de chercher, tu es sur la bonne voie. Les puissances te guident et te soutiennent. Le poids du doute t’a été retiré, tu peux donc avancer dans la lumière. Ta vision s’agrandit. Ecoutes bien les conseils des sphères supérieures. Conduis bien ton armée ??? ton véhicule ???
Tu peux aider autour de toi. Tu peux chercher la clarté des mondes embrouillés. Tout absolument tout t’es ouvert. A toi de le saisir par notre approche.
Tu ne pourras pas absorber les univers d’où l’on vient mais tu seras plus enseignée que le commun des mortels sur cette terre de France ?? et d’ailleurs. Grande est ta voie. Le tarissement de ta source est impossible.
Tu ne peux que répandre les bienfaits pour nous. Les aspects angéliques t’aident à surmonter les questions que tu te poses et que l’on te pose. Trop de connaissances te nuirait. La science t’es instillée en fragments pour que ton esprit s’habitue, se rôde au langage, au « surnaturel ».
Je te sens pressée. L’illusion n’est pas mon domaine. La compassion pour autrui est de mon royaume. Ne cherches pas à te hâter. La route est longue et les livres de l’enseignement parsèment encore ton chemin. La volonté d’ici n’est pas que des mots. Sois bien en conscience. Le temps t’appartient. Une approche nouvelle se montre à toi. Suis les pas de celui qui t’enseigne. Réalises ta vision de l’infini. Rejoins le groupe de ceux qui indiquent, qui suivent la voie sacrée. Je ne parle pas de ces groupes dirigés vers l’au-delà lors des passages.
Je parle des groupes lumineux, chargés de lumière dont le contact est supérieur. Instruis-toi auprès de ces groupes d’âmes. Sur terre et au ciel, ils peuvent te visiter et t’amener à leur rencontre.
Mes conseils satisfont à une plus grande clarté de ta voie, ton chemin débarrassé de ses embûches. Un lourd voile recouvre encore tes facultés. Je ne peux l’ôter si soudainement. Je ne peux que le rendre de plus en plus léger et transparent afin que tu puisses voir et supporter ma lumière.
Ma lumière est grande comme tous les guides supérieurs. Mon nom ne te sera pas d’un grand secours pour ce que tu as à faire. Je suis Bereshoth, le grand Ange de la sphère céleste.
Innombrables sont les anges saches-le. Notre action est continuelle. Les âmes égarées, les âmes éclairées, les âmes demandant de la lumière ; seuls les anges peuvent soulager ces prières adressées au Ciel.
Tu peux adresser au Ciel tes prières. Elles seront écoutées, sois-en sûre. Elles ne seront peut-être pas exaucées. Seul le Tout Puissant apaise les maux terrestres s’il le souhaite. Nous, nous obéissons au Père Céleste. Notre puissance nous permet de rayonner dans les mondes, éclairant d’un regard bienveillant les souffrances des êtres de la Terre et des êtres des autres mondes. En chaque monde, un degré de souffrance parvient jusqu’à nous.
Les prières sont les mêmes, qui que vous soyez. Créatures ou êtres humains, ébauches et terminaisons, toutes les sortes d’âmes sont en demande à l’Energie Divine.
Vous devez connaître et savoir de la puissance.
Ainsi l’a t-il voulu. Ainsi en est-il.

 

16 FEVRIER 2010    L’ange bienveillant du chemin

Ne te tourmente pas ainsi avec des projections qui n’ont aucun sens. Tu le sais, seul celui du Haut détient les clés du mystère. Laisse ton âme régler cette intendance. Laisse ton esprit (dans le sens du mental) de côté. Il ne va pas dans le bon sens. Gardes la paix en toi pour accomplir ta tache. Je te le répète je suis près de toi.
Tu ne peux pas lire dans l’avenir ce qui est prévu par le Tout Puissant. Contentes-toi de rester sur ce chemin, il y a déjà fort à faire au présent pour toi dans ton Espace Temps. Veilles sur tes âmes, souris à la vie. Prends ce qui est à prendre, de tes amis, de tes connaissances, des autres que tu ne connais pas, mais ne retourne aucune idée brumeuse dans ton esprit. Cela ne mène nulle part.
Ainsi j’ai dit.
L’ange bienveillant du chemin

 

VENDREDI 24 FEVRIER 2010         VERS 15HOO

Michèle, Michèle, appel à ton nom. Moi ange de la Trinité, tu me reçois sur ce canal ouvert ici présent pour toi dans ton temps.
Bien grand message que celui-là aux gens de la Terre. La Terre s’affole, la terre bouge.
Concentrez vos efforts pour apaiser, aplanir. Le désordre engendre de grandes catastrophes.
Beaucoup d’âmes ici haut. Grand est le travail des gens élus. Apprêtes-toi à accueillir dans la sérénité cette avalanche, ce déferlement. Tout est contrarié ici haut et ici bas. Bien travailler pour remettre en harmonie. Cela craque, fissure, dévaste. Les 4 éléments vont se déchaîner. Fulgurance des royaumes. Gens de bien unissez-vous. Unissez ce puissant rayonnement pour rétablir l’équilibre qui va se rompre. Grande décadence et chute.
Je ne puis que conseiller cette entraide entre les peuples.
Mon message se veut celui de l’apaisement et des grands bienfaits sur Terre.
Oui il y a révolte et déséquilibre. L’harmonie ne peut revenir que par l’Homme tout puissant ici-bas. Une aide céleste ne peut pas tout.
Peuple inhumain parfois, tu côtoies les rives de l’extrême. Le perçois-tu ?
Je suis très haut dans la sphère ainsi que tu peux le ressentir, le tremblement de votre monde ne peut m’atteindre. Mais le déchaînement qui s’annonce atteindra celui de bien et celui qui propage l’énergie négative. Tous seront atteints. Je ne peux que contempler la détresse à venir.
Bien que tes actions ne pourront résoudre les déséquilibres et les souffrances de ton peuple Humain, tu peux accéder aux mondes supérieurs et demander de l’aide pour tes âmes peuplant la Terre.
Demandes, demandes la faveur divine. Brises le cercle de la négation. Demandes l’aide supérieure. Toutes vos demandes réunies feront un arceau de lumière. La lumière éteint les Ténèbres.
Demandes, je te dis lors de tes voyages incessants ici-haut. Demandes, il te sera donné accès à la Porte des Souhaits.
Demandes, âme humble et sers ton peuple d’humains. Protèges ton ciel dans la conscience divine. Apportes ton appui aux âmes distraites de leur chemin de progression. Tu le peux.
Bienfaits, bienfaits sur toi et sur les milliards d’âmes ici-bas.
Vas à ta progression dans ton chemin de confiance sans cesse renouvelée. Vas en toute conscience vers l’Etoile qui guide le passeur.
Prends appui auprès de tes divinités ailées. Sèmes et répands le sourire sur la face de chacun.
Ton bienfait renaîtra ici bas et ici haut. Propages cette paix qui t’habites. Illumines le chemin et les yeux du passant. Tu le peux par ton aide céleste.
Continues ce chemin d’apprentissage qui mène vers l’ouverture ?? de l’horizon, de l’Univers.
Les étoiles importent (dans le sens avoir de l’importance) beaucoup. L’astre étoilé est puissant.
Bien apprendre de ces planètes tutélaires. Tu as encore beaucoup de chemin ici bas et apprends de tes connaissances futures.
Bien loin le chemin t’amènera dont tu ne peux pas voir ici, là, le but.
Tes amis ne sont que le début de la chaîne céleste. D’autres se joindront à l’évolution.
Tu ne connaîtras point d’où je viens. Je capte, je te capte. Cette bonté céleste qui t’envahit accroît ta perception et l’enseignement que tu en donneras.
Je suis un guide spirituel, porteur de la Grande Energie. Je suis au-delà des Mondes.
Retournes bien maintenant sur ta Terre d’origine et accomplis le destin qu’il t’a été choisi ;
Prends bien conscience de notre présence et apportes la parole de notre existence.

Sa signature :Il me fait dessiner 3 fois un N  puis un triangle et d’autres signes totalement incompréhensibles pour moi.

Je pourrais être le guide Namu mais je ne le suis pas. Guide spirituel je le suis. OREADENOR ??
Paix, paix, paix en ce monde.

LE  TSUNAMI AU CHILI A EU LIEU PEU APRES.

 

25 MARS 10              12H15

Aides, aides, aides, la terre a besoin d’aide. Dis à tes amis de se réunir en pensées de lumière pour soutenir cette Terre, ta terre.
Elle bouge, le sais-tu ? Elle explose et elle craque. Tous ces soutiens la préserve.
Trop de mauvaises énergies la fatigue. Elle vit comme toi. Elle chassera ces énergies néfastes par le vent de la colère et les tornades de ???
Je te conseille, amie de la Terre de favoriser toutes tes bonnes énergies et celles de tes amis pour endiguer à votre mesure les déchaînements qui se préparent.
Je ne peux que t’avertir et te mettre en conscience, tu ne peux à toi seule régler tous les différents de tes frères humains. Mais tous les êtres de lumière sont chargés d’apporter protection à cette terre qui vous abrite.
Prends, prends ce messages aux tiens et diffuses-le, dis-leur bien à ces êtres incarnés de tout faire pour aider la Terre Mère.
L’ange Annonciateur.
Bénis sois ton action.

 

6 MAI 2010    

Réponds-tu enfin à notre appel céleste ? Tes préoccupations sont-elles plus importantes que nos voix ? Tu peux toujours attendre de meilleurs lendemains si tu te comportes en âme ignorante et sans sagesse.
Tu peux, tu dois accomplir la prophétie venue d’ici haut. Par prophétie, il faut entendre accomplissement. Tu as un rôle à jouer dans les liens terre/ciel. Tu le sais déjà depuis longtemps inconsciemment dans ton Monde.
Les beaux jours prennent fin pour ceux qui doutent de nos ?? Le temps attendu, le temps rêvé des bonnes actions tient lieu de mise à disposition des êtres incarnés.
Tu peux être sûre que tout ici haut est mis en place pour vous aider ici bas.
Je n’ai de message que celui-là. Concentrez-vous sur les belles actions de l’âme évoluée. Détachez-vous de ce matériel dans lequel vous vous enfouissez.
Programmez vos réseaux de particules inachevées. Vous aurez bien besoin de la cohérence de tous vos atomes et vos corps réunis.
La poudre noire, les cendres vont voler dans le ciel.
Il est bien inconséquent de ne pas croire en chaque mot dévoilé.
Les gardiens du Temple du Ciel.

Signature : un triangle équilatéral et derrière un cercle.
Le lendemain matin, le volcan en Islande à nouveau s’active. Un gros nuage de cendres se balade.

 

02 NOVEMBRE 2010
Une joie m’envahit et j’ai un message.

Nous sommes tes guides, nous sommes là. Que crains-tu ? Tu tombes seulement et toujours dans l’illusion. Pas de précipice, pas de falaises abruptes. Des pensées seulement distordues.
Ton chemin est là devant toi bordé de feuilles, de fleurs, de pensées légères et toi tu cherches à l’alourdir par des idées de ton monde étroit et conventionnel.
Briser les murs de ton monde confortable est une bien grande tâche. Les guides sont là pour aider chacun de vous pris, entravé dans sa densité.
Ta joie fait pourtant rayonner autour de toiles mille étincelles de nos mondes séparés.
Comprend-tu que tu passes aussi facilement de l’ennui à la joie la plus indicible ? Tu es sollicitée, il est vrai, en perpétuel équilibre entre nos mondes.
Tu  t’y épuises parfois. Nous venons ici-bas t’approcher pour t’aider. Nous t’entourons avec des ailes ou sans, cela n’est pas l’important. Tu cherches toujours le sens à ta vie décrite, car tu ne vois rien se décider, le temps passant.
C’est un fait que tes questionnements t’assaillent. Aujourd’hui encore comme hier tu dois accomplir sereinement sans révolte aucune, le dur chemin de l’incertitude qui te pèse lourdement.
Tes guides apaisants viennent à la rescousse de ton âme pour la conforter car elle perçoit le doute de ton esprit.
Elle sait que nous sommes là, jamais abandonnée. Sans te déconnecter, nous la rassurons aussi. Rien ne peut se dérouler comme tu l’as imaginé. La route que tu prends même si c’est celle-là que tu dois emprunter n’est pas toujours la mieux pavée.
Tu chutes et tu doutes. Nos âmes ailées et accomplies viennent te relever et te permettre de continuer ce chemin que tu vois aujourd’hui sans but.
Toujours le noir en face de toi, les éclairages sont balisés, de chaque côté.
Notre visite est celle-là, t’aider à te relever et te donner la force de continuer. Promettre à ton âme de continuer ses efforts dans le véhicule que tu lui prêtes.
Le sens caché, le sens pas encore révélé, le sens dont tu doutes ; nous sommes là pour apaiser ces craintes.
Prends l’aide que nous apportons, prends cette joie que tu vis, que tu ressens à notre contact. C’est une bonne annonce. Notre légèreté s’infiltre en toi et aide ton âme qui s’englue.
Nous te quittons, auréolés de lumière, nous te quittons dans la sérénité apportée, dans le courage retrouvé.
Nous infusons en toi la force qui te manque.
Continue sur ton chemin ; les lumières sont là même si tu ne les vois pas.
Tes bons guides de joie pure.

 

 

 

 

 

Michèle M.

Commenter cet article

Rose Denoël 02/06/2015 15:18

Bonjour,
Quel bel entretien ! Alors j'aurais beaucoup à en dire, et ce serait trop long pour moi de rentrer dans les détails ; Michèle est une belle personne honnête, et avec un don hors du commun qui ne lui a pas fait éclater la "cabeza", comme à beaucoup
C'est dans cet état d'esprit qu'il faut être quand on reçoit des messages.
Si tout le monde était comme elle, il n'y aurait bientôt plus de ces pauvres marionnettes soi disant missionnées qui ne font en fait que répéter les fariboles du bas astral
Ce que disait une autre médium, mme hubert, comme quoi il faut "couper", je suis tout à fait d'accord, sinon ca flatte l'ego, et il y a d'ailleurs un site très connu avec des messages du ciel reçus par une pauvre dame qui sûrement n'a pas su s'arrêter à temps
Ca ne veut pas dire que tous les messages des entités angéliques soient faux, ca veut dire qu'ils le sont à 99 pour cent, selon moi
vous avez très bien compris que s'il commence à y avoir un peu trop de compliments et d'assurances qu'on est spécialement aimé, ou missionné ou choisi, etc...faut plutôt se méfier...mais vous savez, si ca, ca n'est plus le genre d'arguments qui peut convaincre la pauvre interlocutrice involontaire, ces coquins du bas astral trouveront autre chose....
je voulais seulement ajouter aussi une chose importante ; c'est pas parce qu'on se sent merveilleusement bien à la réception d'un message, que ce message vient d'une haute source; ca peut être une énergie rapportée (volée) sur les plans de l'astral et redonnée à quelqu'un pour lui faire croire à une bonne présence; par exemple, les personnes mal intentionnées qui travaillent dans l'énergie et ont l'occasion de croiser des personnes ou âmes incarnées, peuvent leur voler l'énergie, pour elles même, ou pour la rendre à une autre personne choisie; cela n'est que provisoire, jusqu'à ce qu'elles trouvent un autre "case croûte"...méfiez vous des séances collectives où des tas d'anges et entités soi disant bénéfiques sont appelées, (même à distance), car elles vous volent votre énergie,( pour la redonner éventuellement) même si les médiums à l'origine de ces séances sont bien intentionnés
Ceci dit, si vous vous sentez pompé en cours de médiumnité, c'est sûr que c'est du négatif

si vous vous sentez bien, ca veut pas forcément dire que c'est du positif, il faut analyser ce qu'on ressent alors, à l'intérieur de soi.
Et surtout cette attitude de respect attentif et de discernement tout en voulant bien tenter l'expérience, c'est le mieux, selon moi, et peu ont cela

Archives

Articles récents


mon compteur