Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 élévation

élévation

Parcours initiatique Philosophico-Spirituel à travers mes rencontres et lectures liées au paranormal et à l'ésotérisme.


Cadeau de Noël: "Infos d'ailleurs"

Publié par Yann-Erick sur 1 Novembre 2020, 09:28am

Catégories : #Auteurs-Journalistes, #Chercheurs-Scientifiques, #Document, #infos

*
***
******

****   Joyeux Noël !!!   ****

******
***

*

"Noël" (que les anglo-saxo pourraient comprendre comme "No Hell": "pas d'enfer"), étant la journée des cadeaux, "élévation" vous offre cette passionnante étude réalisée par Beatriz (la traductrice de mes vidéos avec Sonia Rinaldi sur la TCI).
Son travail de longue haleine (plus de 10 ans) rapporte les réponses audios en transcommunication sur 3 sujets pour obtenir une conclusion lumineuse. Cerise sur le gâteau, ces informations exceptionnelles obtenues par TCI sont pour la plupart écoutables tout au long du texte.

Recueil d’informations obtenues par l'intermédiaire de TCIstes:
1/ Questions métaphysiques, spécialement sur le Temps.
2/ Questions concernant leur monde.
3/ Questions à propos du monde animal.
4/ Conclusion.

*******
4 questions métaphysiques, 

spécialement sur le Temps :

1. (Question posée à Tesla)
« Can the destiny be modified, can it be reprogrammed ? »
« it could be… yes »
Traduction :
« Le destin peut-il être modifié ? Peut-il être reprogrammé ? »
« C’est possible … oui »

2. (Question posée à K. Raudive) :
« Tenho uma curiosidade : é possivel viajarmos no Tempo ? »
« poderão ver no Tempo »
Traduction :
« J’ai une curiosité : est-il possible de voyager dans le Temps ? »
« (les humains) pourront voir dans le Temps »

3. (Question posée à K. Raudive) :
« Vocês têm acesso ao passado e ao futuro como quiserem ? »
« O ser humano hà de entender »
Traduction :
« Avez-vous accès au passé et au futur quand vous souhaitez ? »
« l’être humain comprendra »

4. (Question posée à K. Raudive) :
« A matéria é uma criação da consciência ? »
« Pode aqui confirmar »
Traduction :
« La matière est-elle une création de la conscience ? »
« On peut ici le confirmer »

*******
18 questions sur leur monde :

1. (Tesla répond à la question sur sa réincarnation) :
« Do you intend to return to Earth? »
« Ends of the days knows, no choice »
Traduction :
« Avez-vous l’intention de retourner sur Terre ? »
« La fin des jours sait, (je n’ai) pas le choix »

2. (Question posée lors d’un contact avec un proche disparu. La réponse nous laisse penser que les activités et habitudes de l’autre côté ne semblent pas être trop différentes des nôtres) :
« Você tem encontrado com nossos familiares queridos ? » 
(Le contacté répond à la question :) « Com certeza, em festas »
Traduction :
« As-tu rencontré nos chers proches ? »
« Bien-sûr, dans les soirées »

3. (Béatriz voulait savoir si le contenu du texte « Nosso Lar », transcrit par écriture automatique par Chico Xavier, correspondait à la réalité.
La question est peu audible mais la réponse est très claire
) :
« Para saber, vai là com certeza »
Traduction :
« Béa aimerait savoir si le contenu du livre Nosso Lar correspond à la réalité »
« Pour le savoir, (elle) va certainement aller là-bas »

4. (La question est en partie inaudible mais la réponse est claire et positive. Beatriz voulait savoir si dans leur monde on compte le temps comme sur Terre, en mois et en années) :
« (No seu mundo) existem meses e anos ? »
« Existe »
Traduction 
« (Dans votre monde) les mois et les années  existent-ils? »
« Oui, existe »

5. (La question sur comment se déplacent-ils dans l’espace a été posée en deux occasions et les réponses diffèrent. Dans la première une voix affirme l’existence d’un moyen de transport (« connect bus »). Mais dans la deuxième, K. Raudive affirme qu’ il « rentre chez lui en volant ». On en déduit que selon le niveau spirituel de chaque individu les capacités du corps astral peuvent être différentes) :
« No mundo onde vocês estão vocês se deslocam no espaço como nós aqui na Terra ? »
« Tem conect bus »
Traduction :
« Dans votre monde, vous déplacez-vous dans l’espace comme nous ici sur Terre ? »
« Il y a connect bus »

6 : (Il est à noter que la réponse est rendue avant la question) :
« Vocês usam veiculos para o transporte ? »
« Eu vai voar para casa »
Traduction :
« Utilisez-vous un véhicule pour le transport ? »
« Je rentre à la maison en volant »

7. (Beatriz voulait savoir si nous pouvons choisir nos activités dans le monde spirituel. La réponse nous montre qu’effectivement tout est organisé selon une hiérarchie, les communicants de la station travaillant sous la direction d’autres entités) :
« Podemos escolher nossas atividades no mundo espiritual ? »
« De novo a gente pede »
Traduction :
« Pouvons-nous choisir nos activités dans le monde spirituel ? »
« De nouveau il faut le demander »

8. (Réponse positive à la question de Béatriz pour savoir s’il existe des villes et de la nature dans leur monde) :
« No mundo em que vocês vivem existem cidades e natureza ? »
« Realidade ... »
Traduction :
« Dans votre monde existe-t-il des villes et de la nature ? »
« (c’est la) Réalité ...» (le dernier mot est inaudible)

9. (Question technique posée par l’ingénieur qui collabore avec Sonia. La première partie de la question est effacée) :
« Ele pergunta se esse esquema serve para vocês »
« Konstantin vai perguntar »
Traduction :
« Il demande si ce schéma est bon pour vous »
« Konstantin va demander »
(Cette réponse nous révèle encore combien tout est bien organisé et hiérarchisé de l’autre côté)

10. (Encore une confirmation claire de la réalité de la réincarnation. Dans ce cas, il s’agit d’un enfant décédé qui répond à la question sur sa réincarnation) :
«Are you prepared to reincarnate now ? »
« Will probably this year »
Traduction :
« Es-tu préparé à te réincarner maintenant ? »
« Probablement cette année »

(La doctrine spirite affirme que pendant notre sommeil l’esprit se promène dans le monde spirituel. Les deux questions suivantes ont été posées à une personne vivante pendant son sommeil. Sonia avait demandé à la station de l’accueillir là-bas afin de répondre aux questions. Il s’agit d’un ami brésilien habitant aux Etats Unis. Donc, les questions sont en anglais mais le premier mot de la deuxième réponse est prononcé en portugais) :

11. « Can you confirm that Nicolas Tesla is at the station ? »
« I am small over here »
Traduction :
« Peux-tu confirmer si Nicolas Tesla est dans la station ? »
« Je suis petit ici »

 

12. (A la fin du contact Sonia demande s’il a apprécié l’expérience) :
« Are you happy for participating of this experience ? »
« Dàdiva, it was so beautifull ! »
(Le premier mot dans la réponse « dàdiva » est du portugais et veut dire « cadeau  du ciel»)
Traduction :
«Un cadeau du ciel… ça a été si beau ! »

 

13. (L’un des contactés affirme énergiquement et de manière spontanée qu’il reviendra, c’est à dire, qu’il va réincarner) :
« Vou voltar, grave ! »
Traduction
« Je reviendrai, enregistre ! »

 

14. (Beatriz voulait savoir si les alignements mégalithiques ont été construits par les extraterrestres. La réponse est un peu déconcertante car laisse penser que des civilisations humaines ont vécu sur Terre avant l’arrivée des aliens. A noter que K. Raudive y répond avant la formulation de la question) :
« Os alinhamentos megaliticos foram construidos pelos extraterrestres ? »
« Jà de antes »
Traduction :
« Les alignements mégalithiques ont-ils été construits par les extraterrestres ? »
« Déjà avant »

 

15. (Il est très sympa d’entendre nos communicants de la station nous considérer comme frères et sœurs) : 
« Mr. Tesla, can you talk to me now ? »
« Brothers »
Traduction :
« M. Tesla, pouvez-vous me parler maintenant ? »
« Frères »

 

16. « Are you see me ? »
« Well »
Traduction :
« Pouvez-vous me voir ? »
« Bien »

17. « Is Mister Murry there ? »
« I love him »
Traduction :
« Monsieur Murry est là ? »
« Je l’aime »

18. (Question posée à Tesla) :
« It’s possible for you to appear in images and talk to me ? »
« Possible and will »
Traduction :
« Est-il possible pour vous d’apparaître en images et de me parler ? »
« Possible et je le ferai »

*******
3 questions à propos des animaux :

1. (Cette question, assez longue, que Beatriz a posée à K. Raudive porte sur la souffrance des taureaux dans les arènes lors des corridas.
La réponse, rendue avant la formulation de la question, laisse penser à la loi du Karma. A la présence d’une instance supérieure qui « voit » la cruauté humaine
)
« Irmã, sabem ver »
Traduction
« Soeur, ils savent voir »

2. (Question posée sur l’euthanasie des animaux dans les cas de souffrance extrême sans espoir de rémission. La réponse est très claire) :
« Est-il justifié d’euthanasier les animaux lorsqu’ils sont malades et sans espoir de guérison ? »
« Não duvida »
Traduction
« Sans aucun doute »

3. (A la question : « existe-t-il une justice cosmique pour les animaux ? », la réponse vient confirmer que les plans supérieurs observent les pratiques cruelles des humains contre les animaux laissant penser qu’il y aurait une compensation karmique aux souffrances qui leur sont infligées) :
« Nada é sem ver »
Traduction
« Tout se voit »

*******
Conclusion de Beatriz :

Les informations obtenues par la TCI concernant les grandes questions métaphysiques, bien que nombreuses, restent encore fragmentaires, comme les pièces d’un grand puzzle qu’on a du mal à rassembler. C’est le cas pour la question du Temps. Si la plupart des informations issues de différentes expériences spirituelles comme les EMI coïncident dans l’idée que  « le Temps n’existe pas », nous avons néanmoins eu une réponse affirmative sur l’existence des «mois et années » dans le monde où se trouvent les communicants de Sonia, la station « Alpha ». Toutefois lors d’un contact précédent avec Alpha, l’un des communicants avait déclaré que, pour nous répondre, il devait « entrer dans le temps » (dans notre  temps ou dans le moment précis de l’enregistrement?).

Certains auteurs spiritualistes affirment que le Temps existe bel et bien dans l’ « autre-côté » mais qu’il passe plus rapidement relativement au nôtre vu que la fréquence y est beaucoup plus haute : un an sur Terre correspondrait à une seconde chez eux. D’autres informations reçues par la trans-communication nous viennent d’ entités qui, elles, affirment exister en dehors du Temps. Par ailleurs, des messages reçus par Sonia énonçant que les communicants se trouvent dans notre futur sont relativement fréquents.  On peut penser que du moins une certaine temporalité existerait dans les plans vibratoires plus proches de nous, où le temps se déroulerait à des rythmes différents selon chaque niveau spirituel. 

La physique contemporaine questionne de plus en plus l’existence objective du Temps. Du point du vue universel, le temps n’existerait pas, il ne serait qu’une illusion dérivée de notre perception du mouvement et du changement.  Les scientifiques dits post-matérialistes sont convaincus que le Temps et l’Espace ne sont qu’une construction de notre conscience, une illusion sans laquelle nous ne pourrions pas vivre, fonctionner ou agir dans notre monde.  Le temps serait donc une  création nécessaire de notre cerveau pour mesurer et agir sur les choses transitoires. En fait notre Conscience ou, autrement dit, notre Soi ne se trouve pas dans le corps. Une fois incarnée, notre conscience devient  captive des impératifs de l’évolution qui nous conduisent de la naissance à la mort.  Evolution au cours de laquelle les événements semblent se succéder en formant des « lignes de temps » relativement flexibles où « tout ce qui n’est pas déterminé par le passé est déterminé par le futur ». Cette double causalité introduit dans la physique l’existence du monde spirituel où le Soi, notre partie éternelle, définirait un but pour chaque incarnation. Mais pour l’atteindre, l’âme ferait des choix, en fonction de son libre arbitre, parmi les nombreux chemins qui se présentent à elle dans une vie. De là se révèle la possibilité de « changer le futur », thèse avancée par Philippe Guillemant et confirmée par  Nikolas Tesla  lors d’un contact de Sonia avec la station « North ».

Quant à la question de l’Espace, les tcistes n’obtiennent pas de réponse claire.  Ce que l’on peut déduire c’est que l’espace en tant que distance n’existerait pas dans le monde spirituel. Lors des communications avec les personnes décédées par exemple, à la question récurrente « où es tu ? », la réponse est souvent la même : « là devant toi », « à côté de toi », « derrière toi », laissant penser qu’ils sont instantanément près de nous lorsqu’ ils sont appelés.  On sait par ailleurs qu’ils mènent leur vie dans un monde constitué de villes riches en activités et de beaux espaces naturels. 

Quant à la station Alpha, Sonia n’a jamais pu avoir une réponse claire aux questions relatives à leur localisation dans l’espace : « êtes-vous dans un vaisseau spatial ? », « êtes-vous dans une cité spirituelle ? » ou «êtes-vous sur Terre ? », etc. C’est l’une des rares questions pour laquelle elle n’a jamais eu de réponse.  Tout ce qu’on sait pour l’instant, d’après des déclarations spontanées du Dr. Konstantin Raudive, son principal communiquant, c’est que « Alpha est belle » et qu’ « il y a de l’eau ».

Sur le site de l’américain Mark Macy, un participant du célèbre groupe de Luxembourg, référence incontournable de la TCI, sont répertoriés les textes reçus de l’ « autre côté » dans les années 80/90. Dans une de ses nombreuses pages on peut trouver l’une des rares références à la question concernant l’Espace: « Les distances entre les êtres spirituels ne sont pas des distances spatiales.   Des mondes des taux vibratoires différents s’interpénètrent sans s’influencer mutuellement, comme deux signaux radio occupant la même place en même temps ».

Alors comment comprendre l’apparente contradiction lors d’un même contact avec le Dr. Raudive à propos des moyens de transport dans leur monde ?  (« Il y a connect bus » et « moi, je viens en volant »).  Les écrits du médium brésilien Chico Xavier sur l’évolution des esprits après la mort nous révèlent  que plus les individus restent attachés au monde matériel plus ils reproduisent les besoins et les modes de vie de ce monde-ci dans l’ « autre-côté ».

                   

Les moins évolués auraient toujours besoin d’un moyen de transport alors que les plus évolués se déplaceraient en volant.  Selon une information reçue par le groupe de Luxembourg, le Dr. Raudive habiterait un niveau plus élevé que celui des stations qui contactent la Terre. Ceci expliquerait pourquoi lui n’aurait pas besoin de moyen de transport pour se déplacer.

 Les réponses concernant la réalité de la réincarnation, de l’existence de cités spirituelles  et de la loi du karma vont dans le sens d’une confirmation sans équivoque.  Les messages reçus par la plupart  des trans-communicateurs depuis des décennies insistent  sur l’importance du respect que l’on doit aux animaux et à la nature en générale. La réponse « tout se voit » nous laisse penser que les actes de cruauté envers les animaux entraînent un lourd karma à ceux qui les pratiquent. Lors d’un contact effectué par Hans König en 1987 pendant un Congrès en Allemagne, sa principale communicante a averti : « Écoutez : votre attitude envers les animaux a des conséquences karmiques » (p. 203, Nouvelles découvertes sur l’Au-délà , Anna-Maria Wauters et Hans Otto König, Ed. Trajectoire, 2016).

On sait que les animaux eux aussi possèdent une âme et survivent de l’ « autre-côté » où ils poursuivent  une évolution propre à eux.  Des voix et des trans-images de chiens, de chats, de chevaux, d’oiseaux et d’autres animaux de compagnie sont souvent captées par les expérienceurs. A l’occasion d’un contact où Sonia demandait des nouvelles de mon père, on a eu comme réponse : « Il est parti en Espagne avec Nino ». Quelle ne fût ma surprise d’apprendre que mon chat décédé Nino se trouvait aux bons soins de mon père ! Il y a deux ans j’ai perdu un autre chat et j’ai voulu savoir qui s’en occupait. Nouvelle surprise quand la voix, très nette, a répondu : « ton père » !

Grâce à la TCI des informations fondamentales pour notre progrès cognitif et spirituel nous sont données depuis plus de 50 ans.  L’inexistence de la mort, l’évolution de l’âme, le primat de l’Esprit sur la matière ainsi que l’existence des différents plans vibrationnels correspondant à une pluralité de mondes invisibles, constituent déjà un ensemble de connaissances inouïes dont la profondeur dépasse encore notre entendement. Ces informations nous ouvrent un nouvel et vaste horizon et ce  que l’on entrevoit est si bouleversant que le socle de nos certitudes commence à s’effondrer. Un nouveau paradigme s’insinue dans la perception de notre réalité, mais nous sommes encore loin de résoudre l’énigme du fonctionnement de la vie matérielle et spirituelle. Il ne nous reste que l’humilité et l’émerveillement, et la constatation que, comme l’a écrit Borges : « La machine du monde est trop complexe pour la simplicité d’un homme».  (Jorge Luis Borges, El Hacedor, Inferno, I, p. 48, Ed. Emecé, Buenos Aires, 1960).

Beatriz

P.S. :

En consultant le site de Macy (macyafterlife) j'ai vu un texte, un message de Konstantin Raudive  envoyé au groupe de Luxembourg via ordinateur, que j'ai trouvé d'une grande sagesse.  Passé par le google translator le français n'est pas très beau, mais le contenu est très clair et intéressant :

Konstantin Raudive à nouveau, en août 1986, lors d'un de ses moments philosophiques:
"L'existence d'aujourd'hui, avec ses nombreux niveaux d'êtres spirituels et physiques, pourrait être comparée à une autoroute qui vient de n'importe où et mène à n'importe où. Les voyageurs se déplacent le long de l'autoroute, s'arrêtent ici ou là pendant un moment, puis poursuivent leurs voyages.
Les humains sur Terre sont ceux assis dans la zone de service de l'autoroute. Ils croient que leur séjour là-bas est toute leur vie et la seule forme d'existence. La plupart d'entre eux ne voient que peu ou rien de l'autoroute, car ils sont complètement absorbés dans la zone de service. Ils oublient ce qui s'était passé auparavant - le voyage ou la zone de service.
Même si la zone de service n'est qu'une zone de service, ses visiteurs gagneraient à faire un effort pour la maintenir en bon état, car de nouveaux clients arrivent toujours.
Malheureusement, les clients de la zone de service à l'heure actuelle ne se comportent pas du tout en conséquence. Ils la contaminent, comme le font les pays industrialisés, ou ils permettent à trop d'invités de s'arrêter à la fois jusqu'à ce qu'il n'y ait plus d'espace ou de service disponible, et qu'il n'y ait plus rien à manger ou à boire.
Il y a un but pour la zone de service. Les voyageurs pourraient récupérer et gagner des forces pour le voyage à venir. Ils pourraient étudier les feuilles de route et comprendre l'autoroute, car le voyage à venir est inévitable.
Mais les gens s'embrouillent dans la zone de service et se saoulent et se distraient… et quand il est temps de partir, ils ne savent plus où aller.
Certes, la Terre n'est pas un paradis, mais il n'est pas nécessaire d'en faire une vallée de larmes. 
Chaque recherche, chaque science doit avoir un objectif sous-jacent: informer et servir le voyageur."

Plus d'Infos :

- Vidéo de Beatriz présentant la TCIste brésilienne Sonia Rinaldi suivi d'extraits sonores de TCIs avec explications :

Cadeau de Noël: "Infos d'ailleurs"

Commenter cet article

Stop Pub Overblog 28/12/2020 19:41

Bonjour, merci pour le partage, au plaisir de vous voir.

Archives

Articles récents